Cehl Meeah se veut le médiateur du clan Jugnauth

Avec le soutien de

Il était de ceux à déposer sa candidature à l’élection partielle au No. 8. Il n’est pas venu pour gagner. Cehl Meeah veut réconcilier la famille Jugnauth.

C’est l’entrée de Cehl Meeah, leader de l’ex-Hizbullah, qui a retenu toute l’attention le samedi 14 février à la SSS de Quartier Militaire pour le dépôt des Nominations Forms pour la partielle de Quartier Militaire-Moka, le 1er mars prochain. Son objectif n’est pas la victoire, il veut simplement réconcilier le clan Jugnauth.

Des rumeurs concernant la possibilité que Cehl Meeah se présente à cette élection partielle circulaient dans l’enceinte du collège depuis le matin du 14 février. Il est arrivé à 14h50, soit dix minutes avant la fin du dépôt des candidatures.

Il a expliqué qu’il participe à cette élection partielle pour délivrer un seul message. «J’ai écrit une lettre au Président de la République pour qu’il essaye d’arranger les choses entre Ashock et Pravind Jugnauth. Des Jugnauth ne peuvent pas se battre entre eux. Car, cela va à l’encontre de la conscience nationale. Je me retirerais de cette élection si l’oncle et le neveu se réconcilient», déclare, à cet effet, Cehl Meeah.

Si l’ambition de certains candidats est de lutter contre la fraude et la corruption, celle de Cehl Meeah a surpris plus d’uns. Il veut réconcilier le clan Jugnauth pour que l’oncle et le neveu cessent de s’affronter. Cehl Meeah déclare qui s’expliquera davantage sur ce sujet dans les jours qui viennent.

&nbsp


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires