Cehl Meeah : « Le FSM sera la force déterminante lors des élections municipales »

Avec le soutien de

Le Front Solidarité Mauricienne (FSM) affûte ses armes en vue des prochaines élections municipales. Le leader de ce parti, Cehl Meeah, invite les deux principaux blocs politiques à se joindre à lui, car il estime que c’est le FSM qui sera la force déterminante pour ces élections.

« Nous marquerons l’histoire. Tout comme nous l’avons fait il y a un an lors des élections générales. » Cehl Meeah invite l’alliance gouvernementale et le Mouvement militant mauricien (MMM) à se joindre à son parti car, selon lui, c’est le FSM qui déterminera l’issue des élections municipales. « Nous n’irons pas vers eux. C’est à eux de avenir vers le FSM », a déclaré Cehl Meeah qui animait une conférence de presse ce vendredi 6 mai, au Centre social Marie-Reine-de-la-Paix, Port-Louis.

Cehl Meeah en a également profité pour critiquer ses adversaires en marge de ces élections. « Les principaux blocs politiques ne font que créer des alliances pour, par la suite, divorcer. Cela provoque un sentiment de malaise au sein de la population », a-t-il soutenu.

Le parlementaire est également revenu sur ce qu’il appelle « le succès du rassemblement du FSM le 1er mai ». Selon lui, ce parti a rassemblé plus de 4 000 personnes à Plaine-Verte, dimanche dernier, lors de la traditionnelle Fête du travail. « Le FSM, avec un seul député, a su galvaniser 4 000 personnes. C’est un message fort que nous envoyons à Ramgoolam et à Bérenger, qui, de leur côté, ont rassemblé entre 5 000 et 6 000 personnes chacun », a-t-il dit.

Selon Cehl Meeah, 2 000 policiers en civil ont été mobilisés lors du meeting de l’Alliance de l’avenir pour gonfler la foule, présente à Vacoas. Par ailleurs, il estime que le MMM n’a pas su mobiliser suffisamment de personnes, cela dépit des nombreux scandales dont les mauves ont fait leur cheval de bataille.

Cehl Meeah n’a pas manqué de critiquer le discours de Navin Ramgoolam, après que ce dernier eut fait une virulente sortie contre la presse. Pour rappel, le Premier ministre s’est élevé contre le rédacteur en chef du quotidien de l’express, Raj Meetarbhan. « En dépit de notre modeste couverture médiatique, nous avons du respect pour les membres de la presse. Une telle sortie ne fait pas honneur au pays », s’insurge le parlementaire.

Cehl Meeah prévoit également une manifestation devant les locaux de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) le vendredi 20 mai. Le parlementaire réclame que l’enquête concernant l’affaire MedPoint soit bouclée le plus vite possible. « Nous avons d’ores et déjà fait une requête auprès du Commissaire de police pour obtenir une autorisation. Nous voulons également que l’enquête sur l’affaire MedPoint se fasse dans la transparence et que le public soit tenu au courant de son évolution », a-t-il expliqué.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires