Carlos Tevez, prisonnier de City

Avec le soutien de

Carlos Tevez, en rupture avec Manchester City depuis le mois d’octobre (il avait refusé d’entrer sur le terrain lors d’une rencontre de Ligue des Champions face au Bayern Munich), est désormais contraint de s’entraîner avec les réserves des Citizens, sans espoir de rejouer au football cette saison.

Pas de PSG, pas d’Inter Milan et ni de Milan AC donc pour l’ "Apache", salarié de luxe (ses rentes annuelles s’élèvent modestement à 8 millions d’euros) payé pour ne pas jouer en Premier League.

Dans le magazine allemand Kicker, Carlitos est revenu sur cet hiver mouvementé, où son arrivée dans un des deux clubs milanais ou au PSG était annoncée chaque jour, pour être aussitôt démentie le lendemain : "Je pense que toute cette affaire est devenue comique. Je voulais quitter Manchester City, j’avais des offres qui venaient aussi bien d’Italie que d’Espagne. Mais finalement rien ne s’est concrétisé car City n’ accepté aucune offre qu’on lui a faite. Le club dit que je coûte très cher, et qu’il ne peut me vendre pour une bouchée de pain. Mais en même temps, il refuse de me laisser partir en prêt".

De quoi sera fait son avenir ? Carlitos lui même semble naviguer dans le brouillard : "Je ne sais pas ce qui se passera dans les prochains mois. J’ai envoyé une lettre à City, en expliquant ce qui motivait mon envie de partir. Ces derniers jours, j’ai fait appel à la Premier League pour faire appel de l’amende que m’a infligée mon club (1 million d’euros pour être parti en Argentine sans permission). J’attends leur réponse, c’est la seule option qu’il me reste à présent".

Tevez tient à souligner que s’il veut quitter l’Angleterre, ce n’est pas que pour des raisons liées au football : "Je voulais avant tout me rapprocher de ma famille, surtout de mes enfants, qui sont aujourd’hui encore en Argentine. Vu que je ne pouvais plus jouer avec City, j’ai pris la situation en mains".

Avec les résultats que l’on connait... Et bien sûr, rejoindre la France ou l’Italie aurait énormément rapproché Carlos Tevez de l’Argentine, n’importe quel cancre en géographie peut s’en rendre compte ! Passons...

Y’a-t-il un infime espoir de voir l’attaquant tenter de se réconcilier avec son coach Roberto Mancini ? "Je dois en parler avec les dirigeants de City. Je veux jouer au football, mais pour le moment je dois me contenter de jouer au golf, ou de participer à des évènements comme celui de samedi prochain, les adieux de mon cher ami Martin Palermo".

Mais il se dit que les Citizens pourraient ne pas accorder à Tevez l’autorisation de participer à ce jubilé. Qui sait ? Tevez pourrait encore se faire déclarer "dépressif" par un médecin de sa connaissance et rester en Argentine.

Suivez toute l’actualité sportive sur Lékip.mu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires