Cancer : l’hôpital de Flacq bientôt doté d’une unité de chimiothérapie

Avec le soutien de

L’unité de chimiothérapie de l’hôpital de Rose-Belle, inaugurée en février de cette année. Un département similaire sera aménagé à Flacq. 

La décentralisation annoncée est en marche. Après des unités de chimiothérapie complètement opérationnelles à l’hôpital du Nord et à Rose-Belle, cette fois, c’est l’hôpital de Flacq qui va bientôt en être doté. Une annonce du ministre de la Santé, Lormus Bundhoo, ce mercredi 2 octobre.

Les cas de cancers prennent des proportions inquiétantes. Une hausse constante a été remarquée, a indiqué le ministre de la Santé, Lormus Bundhoo, ce mercredi 2 octobre. C’était dans le cadre du lancement d’un guide sur le cancer du sein et d’un magazine souvenir de Link to Life. Pour retracer ses dix ans d’existence mais aussi pour marquer le coup avec le mois d’octobre décrété le mois de lutte contre le cancer.

Le ministère de la Santé a, lui, il y a peu décidé de décentraliser les services de soins, qui jusqu’ici étaient uniquement fixés à l’hôpital Victoria, Candos. Ainsi, après l’hôpital du Nord et celui de Rose-Belle, c’est l’hôpital de Flacq qui devrait avoir sa propre unité de chimiothérapie. L’aménagement d’une autre unité à l’hôpital Jeetoo est également en bonne voie.

C’est le cancer du sein qui frappe de plus en plus de femmes. Selon Elizabeth Dalais, vice-présidente de Link to Life, le cancer du sein touche généralement les femmes âgées entre 40 et 60 ans. «Mais nous dépistons des cas de cancer chez des femmes de plus en plus jeune dès l’age de 16 ans», a-t-elle ajouté.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires