Cameron, Rogge et Elizabeth II parachèvent les préparatifs olympiques

Avec le soutien de

Londres était fermement en mode olympique ce lundi à J-4 avant l''''ouverture des Jeux, avec la mise à contribution aux ultimes préparatifs du Premier ministre David Cameron, du président du Comité international olympique (CIO) Jacques Rogge, et&nbsp de la reine Elizabeth II.

Le chef du gouvernement britannique a présidé la première d''une série de réunions à huis clos du Comité Cobra, convoqué chaque fois que la sécurité du pays est en jeu. Traditionnellement, il rassemble les ministres concernés et des responsables de la police, de l''armée ou des services de renseignements.

Jacques Rogge animait pour sa part un comité exécutif du CIO dans un grand hôtel du centre de la capitale, avant d''effectuer une dernière tournée d''inspection au village olympique. C''est dans cette tour de Babel aux allures de HLM que vivront la plupart des 10 490 compétiteurs, au coeur du parc olympique aménagé sur d''anciennes friches industrielles de l''est de Londres déshérité. En fin d''après-midi, le patron du CIO et son état-major devaient se rendre au Palais de Buckingham pour être reçus par la reine, à qui reviendra vendredi l''honneur de décréter ouverts les Jeux Olympiques de Londres

« Autodénigrement pathologique »

Le bouillant maire de Londres Boris Johnson a de son côté balayé comme de "l''auto-dénigrement pathologique" les critiques sur les transports et le coût des Jeux comparés aux espoirs de dividendes. Cependant, des milliers d''usagers du métro ont enduré lundi de fortes perturbations à l''heure de pointe, après une cascade d''incidents sur les principales lignes qui desservent la gare olympique de Stratford.

Au même moment, 2 000 employés parachevaient la signalisation tout au long des 175 km de la "Route Network" (ORN), un lacis de voies interconnectant les sites olympiques et leur desserte. Ce dispositif s''ajoute aux 48 km de couloirs de circulation réservés à la "famille olympique (athlètes, officiels, journalistes), qui font grincer des dents. Les Londoniens redoutent qu''ils n''aggravent les embouteillages et les ont rebaptisés "Zil lane", par assimilation aux voies jadis réservées aux limousines Zil de la nomenklatura, en ex-URSS.

&nbspDe violentes averses vendredi ?

A J-4, la flamme a poursuivi son parcours dans la capitale, avec au programme deux étapes marquantes: un passage sur le gazon de Wimbledon qui accueillera les compétitions de tennis, et un autre à Walford. Walford n''existe pas, c''est un quartier fictif de l''est de Londres qui sert de toile de fond à EastEnders, le feuilleton le plus populaire de la BBC, depuis 27 ans.

Les relais se sont succédé sous le soleil, mais après quelques jours d''embellie, les services du Met office prévoient un retour à l''été pourri. "De violentes averses sont à redouter" pour la cérémonie de vendredi.

Source : Denis Hiault/AFP

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires