Cambodge : Un mouvement de panique fait au moins 339 morts à Phnom Penh

Avec le soutien de

Au moins 339 personnes, en majorité des femmes, ont été tuées et 329 blessées le lundi 22 novembre, dans un mouvement de panique sur un pont à Phnom Penh, la capitale cambodgienne, au dernier jour de la fête annuelle de l''''eau

De nombreuses victimes ont péri écrasées dans la bousculade ou sont tombées du pont dans un affluent de la rivière Tonlé Sap, qui rejoint le fleuve Mékong dans la capitale.

Selon un caméraman de Reuters, la panique a été provoquée par l''électrocution de plusieurs personnes sur le pont conduisant à l''île au diamant, où sont fréquemment organisés des festivals et des réunions publiques.

Selon la télévision publique, qui cite des sources hospitalières, au moins 240 des personnes qui ont péri sont des femmes.
Lors de son intervention télévisée, le Premier ministre a présenté des excuses à la population.

"C''est la pire tragédie au Cambodge depuis plus de 31 ans et la fin du régime de Pol Pot", a dit Hun Sen, faisant référence aux Khmers rouges responsables de la mort d''environ 1,7 million de personnes entre 1975 et 1979.

Il a appelé la population à garder son calme et a promis qu''aucun effort ne serait épargné pour établir les causes de cette catastrophe.

Le drame s''est produit au troisième et dernier jour de Bon Om Touk, la "fête de l''eau" qui rend chaque année hommage à la fertilité des eaux du Tonlé Sap et du Mékong.

L''île au diamant, qui appartient à une banque locale, abrite des salles de conférences et d''expositions, des restaurants et des zones de loisirs.

Nombre de victimes venaient d''assister à un concert et rentraient chez elles quand la bousculade s''est produite.

Reuters


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires