Côte d’Ivoire : Le gouvernement Gbagbo met la communauté internationale en garde

Avec le soutien de

La communauté internationale ne doit pas agiter le chiffon rouge des sanctions contre la Côte d''''Ivoire pour essayer d''installer Alassane Ouattara au pouvoir, déclare le ministre des Affaires étrangères de Laurent Gbagbo.

Dans une déclaration transmise mardi à Reuters à Paris, Alcide Djédjé dénonce "l''instrumentalisation" du Conseil de sécurité de l''ONU et de l''Opération des Nations unies en Côte d''Ivoire (ONUCI) "à des fins partisanes" selon lui.

L''Union européenne a décidé lundi d''imposer des sanctions ciblées contre le président de la Côte d''Ivoire sortant, Laurent Gbagbo, qui conteste à son adversaire Alassane Ouattara la victoire à l''élection présidentielle du 28 novembre.

Comme l''UE, les Etats-Unis, l''Union africaine et le Conseil de sécurité des Nations unies ont tous reconnu la victoire d''Alassane Ouattara. Le président américain Barack Obama s''est dit lui aussi prêt à prendre des sanctions.
Laurent Gbagbo, qui s''est maintenu au pouvoir cinq ans après le terme de son mandat à mesure que le scrutin présidentiel était repoussé, rejette les pressions exercées sur lui en les qualifiant d''ingérences étrangères.

"La France, les États-Unis, l''ONU et l''Union Européenne ne doivent pas agiter le chiffon rouge des sanctions contre le président de la République de Côte d''Ivoire Laurent Gbagbo", dit Alcide Djédjé. Il répète que Laurent Gbagbo "est la victime d''un complot international ourdi par un candidat malheureux soutenu diplomatiquement, financièrement et militairement par ses parrains occidentaux".

"L''Union Européenne ne doit pas se rendre complice d''une forfaiture constitutionnelle en appuyant les éternels faiseurs de coups d''État", ajoute-t-il. Pour Alcide Djédjé, Laurent Gbagbo est "le seul garant de la paix" en Côte d''Ivoire et peut s''appuyer sur l''appareil d''Etat."L''armée, la police et la gendarmerie demeurent républicaines (...) et fidèles à leur chef, malgré les agitations des diplomates français, américains et onusiens", soutient-il
"Devant cette tentative obstinée d''installer par la force un candidat malheureux au sommet de l''État, le peuple de Côte d''Ivoire résistera", ajoute-t-il.

Reuters

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires