Busheer Moideen tire à boulet rouge sur Rashid Beebeejaun

Avec le soutien de

Le président de l’Union musulmane (UM) ne mâche pas ces mots à l’égard du vice-Premier ministre. Rashid Beebeejaun avait, en effet, déclaré à la presse qu’il n’a rien à faire avec les groupes sectaires en commentant un rassemblement de l’UM.

L’UM a tenu une conférence de presse, ce vendredi 24 avril, pour lui donner la réplique. «Depuis 2005, Rashid Beebeejaun a participé à plusieurs fonctions de l’UM où il était l’invité d’honneur. Il nous a même félicité pour notre travail au cours de ses interventions. Pendant la campagne électorale, nous avons, lors des congrès où il était présent, demandé à nos partisans de voter pour les candidats musulmans. Nous n’étions pas des sectaires à cette époque?», se demande Busheer Moideen.

Ce dernier, qui dit avoir de bonnes relations avec le Dr Beebeejaun, insiste sur le fait qu’il ne peut pas cependant se taire face à ce qu’il considère être «le mauvais travail» des ministres musulmans.

«J’ai organisé des réunions aux quatre coins de l’île pendant ces deux derniers mois et pas une seul fois, je n’ai entendu quelque chose de positif sur les trois membres musulmans du Conseil des ministres», soutient Busheer Moideen, qui en appelle au Premier Ministre pour «une redistribution des cartes».

«Je suis triste pour Navin Ramgoolam qui a trop fait confiance à ces personnes. Mais il est encore temps de redresser la situation», lâche le président de l’UM.

La polémique est partie d’un rassemblement de l’association de Busheer Moideen, dimanche dernier (voir texte précédent), au cours duquel ce dernier a dressé un bilan peu reluisant du mandat de Rashid Beebeejaun, d’Asraf Dulull et d’Abu Kasenally. «C’est un fiasco total», affirme t-il. C’est quand il a été invité à réagir sur ces propos que le vice-Premier ministre s’est dissocié de l’UM.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires