Bundhoo « SAJ et Pravind Jugnauth ont été repêchés grâce à SSR et Navin Ramgoolam »

Avec le soutien de

Le président de la République et son fils, Pravind Jugnauth, ont à plusieurs reprises bénéficié de l’aide de sir Seewoosagur Ramgoolam et de Navin Ramgoolam pour se hisser au pouvoir. C’est ce qu’a déclaré le secrétaire général du Parti Travailliste, Lormus Bundhoo lors d’une réunion politique tenue à la mairie de Quatre-Bornes ce jeudi 22 septembre.

Sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth doivent leurs carrières politiques à sir Seewoosagur Ramgoolam et à Navin Ramgoolam. C’est en tout cas l’avis exprimé par le secrétaire général du Parti Travailliste (PTr), Lormus Bundhoo. « C’est grâce à l’électorat du Parti Travailliste, que s’est constituée la première alliance Bleu-Blanc-Rouge », a-t-il soutenu.

« Le père de Pravind Jugnauth a été reconduit au pouvoir en 1983, grâce à sir Seewoosagur », a-t-il poursuivi. Ce dernier a également indiqué que c’est grâce à Navin Ramgoolam que Sir Anerood et&nbsp&nbspa été reconduits à la présidence et le Mouvement socialiste militant (MSM) au pouvoir.

Au sujet de Pravind Jugnauth, Lormus Bundhoo a indiqué que sans le soutien du Parti Travailliste, le leader du MSM, n’aurait jamais pu se faire élire lors des élections partielles dans la circonscription No 8 (Moka/Quartier Militaire). « Par la suite en 2010, le Premier ministre a sacrifié plusieurs éléments de son parti pour faire de la place à des membres du MSM », a-t-il ajouté.

Lormus Bundhoo en a aussi profité pour lancer une pique au président de la République : il n’y a aucun président au monde, dit-il, qui publie un communiqué officiel pour venir étaler sa vie familiale en public. « Le Président de la République avait émis un communiqué pour informer la population qu’il avait mis fin à tout lien familial avec son frère Ashock Jugnauth », a-t-il rappelé, faisant référence à l’épisode de 2008 quand Ashock Jugnauth avait été démissionné du MSM encouragé par le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) Paul Bérenger.

Nita Deerpalsing, porte-parole du PTr, n’a, pour sa part, pas ménagé le MSM, qu’elle a qualifié de « Mouvement Saleté Mafia ». La députée de Quatre-Bornes a poursuivi en demandant : « J’espère réellement que les documents du Conseil des ministres soient rendus publiques pour savoir qui a raison ou tort. Pravind Jugnauth affirme qu’il n’a rien à se reprocher dans l’affaire MedPoint, mais pourquoi retrouvons-nous sa signature dans le dossier des Finances pour l’achat Medpoint ? »,

Les autres orateurs notamment Deva Virahsawmy, Patrick Assirvaden et Suren Dayal, entre autres, ont aussi critiqué le leader du MSM pour son manque de respect des institutions. « C’est à travers le bon fonctionnement de nos institutions que nous sommes parvenus à construire une île Maurice moderne », a déclaré le président du PTr Patrick Assirvaden.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires