Bundhoo : « Bérenger bluffe notre invité-surprise sera présent physiquement à Vacoas »

Avec le soutien de

Le secrétaire général du Parti Travailliste, Lormesh Bundhoo, dément les propos de Paul Bérenger, qui avait affirmé que ce serait lui ‘l’invité-surprise’des rouges le 1er mai.

Le secrétaire général du Parti travailliste (PTr) prend à contre-pied Paul Bérenger. Lormesh Bundhoo a affirmé, lors d’une conférence de presse, ce lundi 30 avril, que l’invité-surprise annoncé par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, au meeting des rouges à Vacoas sera bel est bien présent. Le ministre de la Santé réfute les propos de Paul Bérenger, qui avait annoncé, ce samedi 28 avril, lors de la conférence de presse conjointe MSM/MMM, que ce serait lui l’invité du 1er mai à Vacoas.

Cela à travers un montage vidéo l’indiquant en train de formuler des critiques contre le MSM au moment où a éclaté l’affaire MedPoint.

« Est éloquente la manière dont le leader des mauves s’est empressé de dire que c’est lui l’invité-surprise. Paul Bérenger bluffe. Notre invité-surprise sera présent en chair et en os », affirme Lormesh Bundhoo. A une question de la presse sur l’identité de cet invité, Lormesh Bundhoo s’est refusé à tout commentaire. Pressé de questions sur la présence d’Ashock Jugnauth et d’Harish Boodhoo au meeting du PTr/PMSD, le secrétaire général des rouges s’est contenté d’un : « Venez demain, vous verrez. »

Pour Patrick Assirvaden, président des rouges, la campagne de mobilisation de l’alliance MSM/MMM est un fiasco. « Les dirigeants de cette alliance tombent dans la bassesse. Ils font campagne sur la vie privée des personnes. C’est ça leur programme ? » lance-t-il.

Le président du PTr se dit satisfait de la mobilisation des troupes à la veille du 1er mai. « On s’attend à une marée rouge et bleu. La population doit dire non à l’alliance de 2000. Ils vont travailler pour leur intérêt, pas pour le vôtre », avance Patrick Assirvaden

La directrice de communication des rouges, Nita Deerpalsing, se demande pourquoi Sir Anerood Jugnauth et son épouse sont sur la défensive. « Sir Anerood Jugnauth adopte cette attitude parce que nous avons dit qu’il y aura des révélations sur le « parrain » et la « marraine » de la transaction pour le rachat de MedPoint. A aucun moment, n’avons-nous cité de noms » déclare la députée de Belle-Rose/Quatre-Bornes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires