Budget le 19 novembre : Réunion tripartite d’urgence réclamée pour la compensation salariale

Avec le soutien de

Fin du suspense pour la date de la présentation du budget 2011. Le Grand Argentier, Pravind Jugnauth, procédera à cet exercice le vendredi 19 novembre.
&nbsp
C’est le premier budget que Pravind Jugnauth présentera en tant que ministre des Finances de l’Alliance de l’Avenir. L’exercice est très attendu par les opérateurs économiques du pays, particulièrement pour contrer les conséquences de la crise de l’euro face à la roupie.

Les syndicats font cependant grise mine. Ils veulent s’assurer que le pouvoir d’achat des travailleurs sera protégé dans le prochain budget, la compensation salariale étant au cœur de leurs préoccupations.

La plupart des confédérations syndicales réclament qu’une réunion entre toutes les parties du comité technique sur la compensation salariale du National Tripartite Forum (NTF) soit organisée au plus vite. Cette instance n’ayant qu’une semaine pour parvenir à une décision.

«Il faut appeler une réunion du comité technique sur la compensation du NTF au plus vite afin de dissiper toute confusion. Qu’on mette tout sur la table et qu’on en discute», déclare Jane Ragoo, secrétaire de la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé.

L syndicaliste précise, d’ailleurs, que nulle part dans le document du ministère des Finances concernant la compensation salariale, n’est-il demandé aux syndicats de communiquer leurs points de vue par écrit au ministère des Finances.

Ce Discussion Paper for the National Tripartite Forum – Operation and Mandate of the Technical Committee on the determination of the quantum of salary compensation ne prévoit pas de compensation salariale pour les employés du secteur privé en janvier 2011.

Les fonctionnaires recevront, par contre, une compensation exceptionnellement au début de l’année prochaine. Il n’y aura, par la suite, plus de négociations pour la compensation au sein de la fonction publique. Cet exercice sera effectué par le Pay Research Bureau (PRB) qui sera, dorénavant, appelé à soumettre son rapport chaque deux ans.

Interrogé en début d’après-midi du jeudi 11 novembre, le ministre du Travail Shakeel Mohamed - qui préside le NTF - affirme que les mesures envisagées dans ce document ne sont que des propositions. De plus, il soutient avoir téléphoné aux confédérations syndicales, ce matin, pour leur demander de faire parvenir leurs points de vue, par écrit, le plus vite possible, au ministère des Finances ou à son ministère.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires