Boxe: Retour en force de Ludovic Bactora

Avec le soutien de

Après une trève d’un an à la suite d’un accident de moto, Ludovic Bactora revient en force. Samedi lors des Championnats nationaux élites, il est devenu le champion de Maurice des 52 kg. Il détrône Oliver Lavigilante, son remplaçant au sein de l’équipe nationale.

Lors des demi-finales disputées vendredi, les deux pugilistes s’étaient affrontés. « C’était une finale avant l’heure. C’était le combat que j’attendais depuis ma reprise en janvier », confie le Sudiste, Ludovic Bactora. Cette demi-finale très serrée s’est terminée aux points (4-1). Olliver Lavigilante, finaliste aux derniers Championnats du Commonwealth, a démarré fort.

Mais grâce à son expérience, Ludovic Bactora a pris l’avantage lors du troisième round. « Il a très bien boxé. D’ailleurs, il avait une meilleure préparation que moi », relate le néochampion de Maurice de 21 ans.

Pour la fi nale, Ludovic Bactora se débarrasse facilement d’Olivier Laverdure aux points (7-2). Avec ce titre national, le champion des JIOI 2007 chez les 51 kg reprend confi ance. Pourtant, la reprise des entraînements n’a pas été aisée. « J’ai subi des interventions au tibia et au péroné.

Les médecins m’avaient dit que ne pourrai jamais remonter sur le ring », relate-t-il. Mais son entêtement a fini par leur donner tort. Lors de ces championnats, il a disputé trois combats. Le premier l’a opposé à Stephano Lebon. Il l’emporte aux points avant d’éliminer Olliver Lavigilante. Pour revenir au meilleur de sa forme, Ludovic Bactora dit avoir fait preuve de beaucoup de persévérance.

« J’ai fait beaucoup de sacrifices. Et tout s’est fait progressivement. Je remercie mon entraîneur, Guy Auriant, pour ses encouragements », lâche-t-il. La finale des 60 kg entre Jonathan Sutton et John Colin a, également, marqué les esprits.

Le premier nommé l’emporte par un point d’avance (10-9) et aligne son deuxième titre consécutif de champion de Maurice dans cette catégorie. « Cette catégorie est bien à moi », fait remarquer Jonathan Sutton. Mais entre le champion d’Afrique des 57 kg, John Colin, qui s’essaye dans cette catégorie, et Jonathan Sutton, le niveau semble équilibré. « Je suis conscient que je dois continuer à travailler », concède-t-il. Après un nul au premier round (0-0), John Colin remporte le deuxième (5-2). « Je manquais de confiance et c’est au troisième round que j’étais le plus dans le combat », explique le vainqueur.

Le médaillé de bronze olympique, Bruno Julie, a, quant à lui, survolé sa finale. Il s’impose contre Sylvain Madile (13-2). « J’aurai pu finir le match dès le premier round mais comme les combats sont rares, j’ai fait durer. Mais pour évoluer, des combats sur le plan national ne suffisent plus. J’ai besoin d’adversaires plus solides », lâche-t-il.

Richarno Colin termine la compétition avec la même frustration. Son adversaire, Jonathan Ramchurn, abandonne dès le premier round souffrant d’un coup pris aux côtes. « Je voulais faire durer le combat mais l’adversaire n’a pas su gérer la pression », commente-t-il. C’était l’unique combat du champion des Jeux de la Francophonie. Vendredi pour la demi-finale, son adversaire, Bernard Leonel, avait déclaré forfait. Le sélectionné des Mondiaux des Jeunes, Kennedy St-Pierre, a, également, fait forte impression.

Pour la finale des 69 kg, il envoie son adversaire, France Augustin, au tapis après quelques secondes de combat. Le Portlouisien ainsi que Jonathan Agathe et Jonathan Ramchurn sont en stage de préparation avec Richard Sunee depuis le 15 mars. Du 9 au 18 avril, ils seront en stage à la Réunion.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires