Bourses d’études financées par le Loto : le député Sorefan évoque la non-conformité avec le Charia

Avec le soutien de

Les débats budgétaires ont pris fin hier à 20 heures 15, le lundi 29 novembre. Parmi les treize intervenants, le député Sorefan a évoqué un sujet sensible pour les Mauriciens de foi islamique.

Les bourses d’études financées par le Loto ne sont pas au goût de tous les Mauriciens. Lors de débats sur le Budget 2011, le député MMM Raffick Sorefan a attiré l’attention de la Chambre sur ce sujet sensible pour les citoyens de foi&nbsp islamique. Il indique que les bénéficiaires issues de la communauté musulmane ne pourront accepter ces aides car elles vont à l’encontre de la loi de la Charia.

De son coté, Lisie Ribot, autre député mauve, a déploré le fait qu’aucune mention n’ait été faite en ce qui concerne les personnes atteintes du cancer à Maurice, en dépit de toutes les mesures annoncées dans le secteur de la santé.
«&nbsp Le nombre de patients cancéreux est en hausse et hormis l’hôpital de Candos, il n’existe aucun autre centre de santé pour ces personnes » a-t-elle déclaré.

C’est ensuite au tour de son collègue de parti Reza Uteem de critiquer la maigre augmentation de la pension de vieillesse pour les personnes âgées, arguant que leur pouvoir d’achat a considérablement baissé.

Des critiques mal digérées par Satish Faugoo. Le ministre de l’Agro Industrie leur a donné la réplique déclarant que les membres de l’opposition ne font que critiquer sans toutefois venir avec des solutions concrètes.

Le ministre rejoint ainsi la PPS Mireille Martin, les députés correctif&nbsp Reza Issack, Dhiraj Kamajeet et Jim Seetaram du MSM qui ont tous félicité Pravind Jugnauth pour ce budget de continuité « dans des conditions économiques difficiles », disent-ils.

Reza Issack a en outre avancé que la NRPT et la taxe sur l’épargne sont des mesures prises dans l’intérêt de la population.

Arvind Boolell le ministre des Affaires étrangères, qui visiblement n’a point apprécié les critiques de l’Opposition, ne s’est pas privé pour le faire savoir. Il a une fois de plus réaffirmé son intention de réclamer la souveraineté de Maurice sur les Chagos.

C’est finalement la ministre de la Sécurité sociale, Leela Devi Dookhun qui a donné la réplique à Françoise Labelle. Rappelons que celle-ci avait lâché le mot « crétin » qui a par la suite provoqué un tollé à l’heure de la Private Notice Question, hier. La ministre a également proposé de revoir le Community Service Order, avec une formule élargie.

Sattiadev Mootia a été le dernier à prendre la parole. Il a insisté sur le fait que Maurice doit investir davantage dans le capital humain, qui est selon lui notre principale ressource. Il a appelé les Mauriciens à participer à l’effort national pour développer le pays. « Les familles doivent faire de leur mieux et le gouvernement fera le reste », a-t-il dit.

Les travaux parlementaires reprennent ce matin à 11hr30 avec la PNQ du leader de l’opposition.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires