Boskalis : trouvées coupables de complot, les firmes néerlandaises devront payer Rs 10 000 chacune

Avec le soutien de

 Les représentants des firmes néerlandaises, dont Boskalis International, en cour en juin dernier. Ils avaient plaidé coupables pour corruption dans le cadre d’un contrat de dragage dans le port en 2006.  

La cour intermédiaire a rendu son verdict ce jeudi 26 septembre. La magistrat Véronique Kwok Yin Siong a condamné les deux firmes néerlandaises impliquées dans l’affaire Boskalis à une amende de Rs 10 000 chacune. 
 
 
Elles ont été trouvées coupables d’avoir offert 30 000 USD et 55 750 euros à Siddick Chady, ancien chairman de la Mauritius Ports Authority (MPA). En cour en juin dernier, ces deux firmes néerlandaises avaient d’ailleurs plaidé coupables. Mais la difficulté de la cour résidait dans le fait de condamner une entreprise à une peine d’emprisonnement sous une charge de corruption, la loi n’ayant pas fait provision en ce sens. Finalement, en cour intermédiaire, ce jeudi 26 septembre, la magistrate Kwok Yin Siong a tranché : elle a condamné les deux firmes, dont Boskalis International, à une amende de Rs 10 000 chacune pour complot. 
 
Ce procès a pour toile de fond des pots-de-vin auxquels auraient consentis les deux firmes dans le but d’obtenir un contrat de dragage dans le port en 2006. Dans le cadre de l’enquête de la police, Siddick Chady ainsi que Prakash Maunthrooa, ancien directeur de la MPA ont tous deux été arrêtés. Ils font désormais face à un procès pour corruption. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires