Boolell: «Agalega n’a jamais été discuté, les dires du Times of India sont faux»

Avec le soutien de

La nouvelle publiée par le Times of India, à l’effet que le ministre des Affaires mauricien des Affaires étrangères aurait déclaré que Maurice a cédé Agalega à l’Inde est sans fondement. Arvin Boolell (photo) y a apporté un démenti lors d’un point de presse en Inde.

C’est un Arvin Boolell très en colère que lexpress.mu a eu au téléphone, pour commenter la nouvelle parue, le vendredi 6 juillet 2012 dans l’édition en ligne du journal indien Times of India.

Le quotidien impute au ministre mauricien des Affaires étrangères une déclaration à l’effet que Maurice aurait cédé l’île d’Agalega aux Indiens en échange du maintien du traité de non-double imposition entre l’Inde et Maurice.

« La question d’Agalega n’a jamais été abordée dans nos discussions avec les autorités indiennes. Ce qu’a publié le Times of India est archifaux », a déclaré Arvin Boolell.

Le ministre mauricien déclare avoir fait parvenir une mise au point au Times of India pour apporter un démenti à la nouvelle. Il a dit avoir aussi nié avec force l’information erronée du journal indien lors d’un point de presse, en présence du journaliste auteur de l’article du Times of India. « J’ai fait une déclaration aux médias indiens et le journaliste du Times of India qui était présent a admis que son information était fausse », dit Arvin Boolell.

La délégation conduite par Arvin Boolell a eu plusieurs séances de travail avec les officiels indiens. « Nous avons eu une réunion très positive avec le Premier ministre de l’Inde et nous avons aussi rencontré le leader de l’opposition », déclare-t-il.

Le chef de la diplomatie mauricienne se dit très satisfait de sa mission jusqu’ici. « Nous avons aussi rencontré des officiels du ministère indien des Finances. Tout s’est très bien passé. Je ne comprends pas comment le journaliste ait pu publier cette fausse nouvelle concernant Agalega. Notre mission est relative à la question du Traité de non-double imposition, Agalega n’y est pas du tout liée », confie le ministre mauricien.

La délégation mauricienne poursuit sa mission en Inde. Elle est composée, entre autres, d’Ada Chellapermal du ministère des Finances, d’un cadre du Board of Investment et de Rama Sithanen qui représente les opérateurs du secteur financier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires