Bodha répond aux attaques de la majorité gouvernementale sur le projet Soul of the World

Avec le soutien de

Attaqué par les députés rouges au Parlement par rapport au spectacle culturel Soul of the World, l’ancien ministre du Tourisme veut rétablir les faits. Nando Bodha accuse le gouvernement d’avoir torpillé le projet pour des raisons politiques.

N’ayant&nbsp pu fournir des explications lors de la séance des questions parlementaires de mardi dernier sur l’organisation de ce spectacle culturel, Nando Bodha se défend dans un communiqué de presse. Un projet commercial au coût de Rs 14 millions, destiné aux touristes et qui n’aura rapporté que la modique somme de Rs 78 500.

Le secrétaire général du Mouvement socialiste militant (MSM) et ancien ministre du Tourisme estime que le projet a été torpillé pour « des raisons purement politiques ». Dans son communiqué, il reprend les explications qu’il avait essayé de donner suite à une question de la députée du Parti Travailliste (Ptr), Stéphanie Anquetil, adressée à l’actuel ministre du Tourisme.

Toutefois, le Deputy-Speaker de l’Assemblée nationale n’avait pas autorisé Nando Bodha à fournir des explications additionnelles aux réponses de Michael Sik Yeun, rappelant à l’élu qu’il doit poser des questions et non pas faire des déclarations.

Nando Bodha affirme que le responsable de l’unité « Culture et Avenir » du Bureau du Premier ministre, Alain Gordon-Gentil, avait été partie prenante du projet. Il avait d’ailleurs déjà déclaré au Parlement que c’est Alain Gordon-Gentil qui avait recommandé Linley Marthe comme compositeur.

Une information que confirme le conseiller culturel du chef du Gouvernement. Dans une déclaration à lexpress.mu, Alain Gordon-Gentil soutient qu’il n’a eu aucune hésitation à recommander Linley Marthe, étant donné que c’est un musicien et un compositeur mauricien exceptionnel qui poursuit sa carrière en Europe.

« Quant autres considérations concernant la participation de Culture et Avenir, il suffit de consulter le programme officiel distribué le soir du spectacle pour noter que le nom de cette unité ne figure pas sur ce document qui cite in extenso tous les participants », précise, toutefois, Alain Gordon-Gentil.

Quant à l’ancien ministre du Tourisme, il maintient que le spectacle conçu par le cinéaste français Michael Cohen était destiné aux touristes dans un deuxième temps. Le ministère avait déjà prévu une série de 40 représentations qui allaient accueillir chacune 300 touristes avec des billets mis en vente à 50 euros. « La deuxième phase allait nous rapporté Rs 30 millions », souligne Nando Bodha.

Il ajoute que les négociations avaient déjà été entamées avec d’une part, les artistes et d’autre part, les professionnels du secteur touristique pour faire de cet événement un succès. « Par la suite, le projet a été abandonné et le responsable de la coordination a été sommet de lev paké alé », regrette le secrétaire-général du MSM.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires