BMW du Premier ministre: «Une pratique établie depuis 1989...»

Avec le soutien de

Le Premier ministre réagit par rapport à l’éditorial intitulé «Les comédies», publié dans l’express du 13 janvier 2014. Il revient sur l’acquisition par l’État d’une voiture de fonction, une BMW de série 7, 760 li, pour être mise à sa disposition et indique qu’il s’agit d’une pratique établie depuis 1989 par le Premier ministre d’alors, Sir Anerood Jugnauth.

Monsieur,

Permettez-moi de répondre aux remarques insultantes que vous avez faites à mon égard dans votre éditorial de ce matin dans lequel vous faites allusion à l’acquisition par l’État d’une voiture de fonction pour être mise à ma disposition.

L’acquisition d’une voiture anti-balles fait partie d’une pratique établie depuis 1989 par le Premier ministre d’alors, Sir Anerood Jugnauth. De 1989 à 1993, en quatre ans, son gouvernement fit l’acquisition de TROIS voitures anti-balles de la série 7 de BMW.

Quand j’ai assumé les fonctions de Premier ministre en 1995, j’ai pris la décision de ne pas utiliser une voiture anti-balles, et ce malgré un avis contraire du Security Adviser d’alors et des responsables de sécurité de la police. Toutefois, après les événements de Gorah Issac, décision fut prise de mettre une voiture sécurisée à la disposition du Premier ministre.

Il vous intéressera sûrement de savoir que deux mois avant l’investiture de Paul Bérenger comme Premier ministre, le gouvernement plaça commande d’une voiture anti-balles et la livraison fut faite au nouveau PM en février 2004. Cette voiture modèle 760 coûta Rs 13.9 millions de roupies à l’Etat.

Je suis certain, connaissant votre réputation mondiale de grande rigueur et d’intégrité personnelle, que vous aviez condamné l’acquisition de cette voiture «de rêve» ayant les mêmes options, par le Premier ministre d’alors.

Vous faites aussi allusion à un président malgache qui s’était offert un Boeing, avec sans doute l’idée d’inviter vos lecteurs à se méfier d’une possible démarche similaire de ma part. Vous serez sans doute édifié d’apprendre qu’un ancien Premier ministre mauricien avait déjà entamé des démarches en vue de l’achat par le gouvernement mauricien d’un Executive Jet ! Le projet ne se concrétisa pas, la population ayant décidé d’élire un autre Premier ministre.

Dr Navinchandra Ramgoolam, GCSK, FRCP Premier ministre

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires