Billets d’avion : baisse de 60% en 25 ans sur la Réunion

Avec le soutien de

Les mises en concurrence ont sans doute contribué à faire baisser le prix du billet, mais difficile de croire lorsque l’on pousse aujourd’hui la porte d’une agence de voyages que celui du Réunion - Paris ait pu baisser de 60% en 25 ans.

Cela en fera rire certains, d’autres grinceront des dents ou sauteront au plafond, mais entre 1985 et 2011, le prix du billet d’avion a baissé de 60% en classe économique entre Paris et la Réunion. C’est le résultat d’une étude menée par RDC Aviation pour le site comparateur de prix Kelkoo. Sur les 30 vols long-courriers étudiés, la Réunion et Maurice bénéficient des baisses les plus importantes.

Allez dire à quelqu’un dans la rue qu’en 25 ans, le prix du billet d’avion en classe économique a baissé de 60% entre Paris et la Réunion. Au mieux, il vous déclarera bon pour l’asile, au pire il vous “lynchera” en affirmant que vous êtes vendu aux compagnies aériennes de la place. C’est pourtant le résultat d’une étude commandée par le site comparateur de prix Kelkoo et menée par l’institut RDC aviation. Elle montre l’évolution des tarifs aériens entre 1985 et 2010 pour les 30 vols long-courriers les plus populaires au départ de la France.

Tous les prix historiques des vols ont été convertis en prix d’aujourd’hui en tenant compte de l’inflation annuelle. De 1985 à 2005, les tarifs aériens des classes économiques ont continuellement baissé, passant en moyenne de 899 euros à 530 euros, soit le plus bas niveau jamais atteint, et ont depuis légèrement augmenté pour s’établir à un prix moyen de 549 euros en 2010 (+4% sur 5 ans).

Sur 25 ans, la réduction constatée représente au total 350 euros (39%). Les tarifs en classe affaires ont quant à eux régulièrement augmenté. Depuis 1985, la hausse annuelle s’établit en moyenne à 2% au-dessus de l’inflation. Le tarif moyen pour la classe affaires est aujourd’hui 80% plus cher qu’en 1985, de 1 779 euros à 3 204 euros.

De même, le coût des vols en première classe a augmenté de 2% par an au-dessus de l’inflation au cours des 25 dernières années. Un billet de première classe à 4 330 euros aujourd’hui, coûte en moyenne 63% de plus qu’en 1985 (2 663 euros). Dans ce contexte, la Réunion et Maurice bénéficient des baisses des tarifs les plus importantes. La réduction moyenne enregistrée est de 4% depuis le milieu des années quatre-vingt.

Un vol en classe économique vers la Réunion&nbsp s’élevait à 1 660 euros en 1985, contre 665 euros en 2010, soit une différence de 60% ou 995 euros. En 1985, le monopole d’Air France sur la destination Réunion n’a volé en éclat que deux ans plus tôt avec l’arrivée de Point Air en juillet 1983. La compagnie mettra la clef sous la porte en 1988 mais dans la brèche s’engouffreront au fil des années, Minerve, Air Outre Mer qui deviendra AOM, Corsair, rebaptisée depuis Corsairfly, Air Liberté, Aeromaritime, Air Lib, Air Bourbon pour ne parler que des compagnies régulières.

Tous ces transporteurs, à l’exception de Corsairfly, se sont effacés du ciel de notre île. Aujourd’hui sur l’axe Réunion - métropole règnent sans partage, Air Austral, qui après le régional s’est laissé tenté par l’aventure du long-courrier, Air France et Corsairfly. Ces mises en concurrence ont sans doute contribué à faire baisser le prix du billet mais difficile de croire lorsque l’on pousse aujourd’hui la porte d’une agence de voyages que celui du Réunion - Paris ait pu baisser de 60% en 25 ans.
Source : Le Journal de l’île de la Réunion, 25 juin 2011.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires