Best Loser System : Eric Guimbeau considère que ce système est similaire à l’Apartheid

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement Mauricien Social Démocrate (MMSD) est d’avis que le Best Loser System (BLS) a fait son temps et qu’il est grand temps de l’abolir.


Divergences entre le Mouvement Maurice Social Démocrate (MMSD) et son allié, le Mouvement Militant Mauricien (MMM). Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 10 février dans la capitale, Eric Guimbeau, qui s’exprimait sur la réforme électorale, a indiqué que 44 ans après avoir obtenu l’Indépendance, Maurice ne peut continuer à élire des candidats sur une base communale. « C’est sur la méritocratie qu’un candidat doit se retrouver au parlement et non pas à travers un système archaïque. Le Best Loser System, c’est comme l’Apartheid », a-t-il indiqué.

Eric Guimbeau a aussi affirmé qu’il est inacceptable qu’un candidat soit obligé de révéler sa communauté lors des élections. Radhika Jagatsingh, autre membre du MMSD, qui s’est aussi exprimée sur la réforme électorale considérant que celle-ci doit tenir en compte d’autres facteurs que le BLS. « La représentativité féminine doit occuper une place importante, il faut que cela devienne un droit constitutionnel. Nous ne pouvons compter sur la bonne foi des leaders politiques pour s’assurer qu’ils placent au moins une femme par circonscription », a-t-elle soutenu. Avant d’ajouter que le financement des partis politiques devrait aussi être inclus dans la réforme.

Eric Guimbeau est aussi revenu sur la situation politique. Selon lui, le Parti Travailliste est en situation de faiblesse. « La défaite du Mouvement Rodriguais (MR) lors des dernières élections à l’Assemblée Régionale de Rodrigues démontre clairement que le Parti Travailliste est en perte de vitesse&nbsp », a-t-il expliqué. Le leader du MMSD considère que le gouvernement s’est affaibli en deux occasions, notamment avec le départ des élus du Mouvement Socialiste Militant (MSM) et maintenant avec la défaite du MR.

Le député de la circonscription No 17 (Curepipe/Midlands) estime qu’un politicien devrait s’abstenir de s’exprimer lors des cérémonies religieuses. Il revenait sur l’incident impliquant le Premier ministre à la cérémonie de Yaum-Un-Nabi le dimanche 5 février au collège Aleemeah, à Phoenix.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires