Bérenger: «Nous ne demandons à personne de nous rejoindre»

Avec le soutien de

Les membres de l’alliance MMM-MSM s’adressant à la presse à l’issue d’une réunion ce jeudi 9 janvier à La Caverne, Vacoas.

«On n’a aucune attente.» C’est ce qu’a déclaré Paul Bérenger ce jeudi 9 janvier à l’issue d’une réunion entre les Etats-majors du MMM et du MSM. Alors que la position du PMSD est toujours attendue quant à son maintient ou non au sein de l’alliance gouvernementale, le leader des Mauves indique que «nous ne demandons à personne de nous rejoindre».

«Nous connaissons notre force. Nous ne sommes pas des demandeurs», a martelé Paul Bérenger. Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une réunion entre le MMM et le MSM, ce jeudi 9 janvier, à La Caverne, Vacoas, le leader des Mauves a indiqué que «nous ne demandons à personne de nous rejoindre». Une déclaration qui intervient alors que la position du PMSD est toujours attendue concernant son maintient ou non au sein de l’alliance gouvernementale.

«Nous avons passé en revue la situation. Chacun doit assumer ses responsabilités», souligne Paul Bérenger. «Nous ne sommes pas des Pères Noël.» Il devait ajouter : «Le Remake va gagner les prochaines élections, cela devient chaque jour plus clair. On va vers un raz-de-marée.»

Sir Anerood Jugnauth (SAJ) a, de son côté, indiqué qu’«on n’a aucune attente. A la lumière des événements, on verra ce qu’on va faire». En cas de cassure de l’alliance gouvernementale, il n’écarte pas la possibilité que Navin Ramgoolam essaye de débaucher des personnes au sein de l’alliance MMM-MSM. Mais, dit-il, «mo convaincu ki li pa pou resi».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires