Bérenger: «Le Premier ministre ‘soutire’ Rajesh Jeetah»

Avec le soutien de

Au centre de la conférence de presse des dirigeants de l’alliance MMM-MSM: l’université de Maurice. Paul Bérenger a vertement critiqué le PM, Navin Ramgoolam, ainsi que le ministre de l’Enseignement supérieur, Rajesh Jeetah pour la situation «choquante et humiliante» au sein du campus du Réduit.

En tant que dirigeant de ce pays Navin Ramgoolam doit savoir comment doit fonctionner une université, une institution sacrée qui symbolise la modernité d’un pays. Or, selon le leader des Mauves, Paul Bérenger, il y a une mauvaise gestion au sein de l’université de Maurice (UoM). C’est ce qu’il a fait ressortir lors d’une conférence de presse conjointe de l’alliance MMM-MSM ce samedi 10 août.

Le leader des mauves a également été très critique envers le ministre de l’Education supérieur, Rajesh Jeetah. «Partou kot met li faner», soutient Paul Bérenger. Il allègue également qu’il y a eu ingérence politique dans cette affaire qui a causé le licenciement du vice-chancelier mercredi dernier. «C’est une humiliation qu’ils ont fait subir à Ramesh Rughooputh. Le Premier ministre ‘soutire’ Rajesh Jeetah».

Paul Bérenger laisse également comprendre qu’il y aurait eu une certaine machination qui se trame au sein de l’UoM. Il soutient que, selon ses sources, l’on aurait attendu que le licenciement de Rughooputh le mercredi dernier 7 août, pour convoquer une réunion. Cette réunion avait été prévue d’avance et ceux présents étaient les nominés du Council et le PM. Selon Paul Bérenger, la tenue de cette deuxième réunion avait au préalable été discutée entre certaines personnes, excluant l’ex vice-chancelier, car un agenda bien établi avait déjà été préparé.

Sir Aneerod Jugnauth est, lui, revenu sur le congrès de l’aile jeune du Parti travailliste qui s’est tenu la semaine dernière au centre Swami Vivekananda à Pailles. Selon lui, le chef du gouvernement, a fait un «show à l’Américaine». «Il a voulu imiter Obama. Son discours était décousu, dépourvu de sens et cela déshonore notre pays», a-t-il soutenu. Tandis que pour Paul Bérenger, «Navin Ramgoolam et Nita Deerpalsingh se sont ridiculisés lors de cette rencontre». 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires