Bérenger: le foot revival est une décision «rétrograde»

Avec le soutien de

Le budget prévoit le retour des équipes de foot traditionnelles telles que les Hindu Cadets, les Tamils Cadets ou encore le Racing Club des années 90. Une mesure qui est loin de plaire à l’opposition.

Paul Bérenger s’est farouchement opposé à la décision du gouvernement de revenir avec la formule de clubs traditionnels dans le football au Parlement ce jeudi 14 novembre. Il a qualifié cette mesure budgétaire d’archaïque et a soumis des contre-propositions pour réveiller la flamme du foot mauricien. Le ministre des Sports, Devanand Ritoo, était loin d’être du même avis.

 Le leader de l’opposition a vertement critiqué le gouvernement pour sa décision de remettre sur pied les clubs traditionnels de football, comme les Hindu Cadets, Tamil Cadets ou encore le Racing Club. La mesure budgétaire avait d’ailleurs éveillé les craintes de plus d’un quant au fait qu’avec ce revival, se réveille aussil’attitude communale qui prévalait alors. Paul Bérenger affirme sans détour que ce sera justement le cas.

Ce, malgré l’assurance donnée par le ministre des Finances lorsqu’il avait annoncé cette mesure lors de la présentation du budget le 8 novembre dernier. Des dispositions seront prises pour que ces clubs ne soient pas communaux comme c’était le cas dans le passé, avait lancé Xavier Duval, catégorique.

Catégorique, Paul Bérenger l’était tout autant lors de la Private Notice Question axée sur la question ce jeudi 14 novembre. Pour lui, cette décision est «archaïque et rétrograde». Et, surtout, elle entraînera le retour de cette attitude communale dans les clubs, a-t-il affirmé.

Selon lui, la meilleure chose à faire si l’Etat veut apporter un regain d’intérêt pour le foot mauricien, c’est d’amender le Sports Act et le Local Government Act. Cela, afin que chaque municipalité ou District Council puisse enclencher les démarches en vue de doter la région d’un stade. Ils pourront alors monter leur propre équipe dans la région.

Une proposition rejetée par le ministre Devanand Ritoo qui a expliqué que la formule de régionalisation a été essayée à maintes reprises mais qu’elle n’a pas fait ses preuves. Les stades sont restés vides, a-t-il soutenu.

Le ministre a martelé qu’il est hors de question de communaliser le foot. UnSports Bill permettra ce football revival et les critères clairement spécifiés pour éviter tout communalisme, a-t-il ajouté. Ce qui était loin de convaincre le leader de l’opposition.

Face à l’insistance de Paul Bérenger, le ministre Ritoo n’a pas caché son agacement en ajoutant une fois de plus qu’il n’est pas question de communaliser le football, et que c’est l’opposition qui ne fait qu’en parler.«Les équipes traditionnelles ont toujours attiré la foule. C’est leur réputation qui attire», a soutenu le ministre des Sports.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires