Bérenger blâme la «dérive sectaire» de Ramgoolam

Avec le soutien de

 Paul Bérenger a vivement critiqué le Premier ministre, ce vendredi 13 septembre, lors d’un meeting de l’alliance MMM-MSM à Belle-Rose.

 C’est à boulets rouges que l’alliance MMM-MSM a tiré sur le Premier ministre. Paul Bérenger a critiqué les propos tenus par Navin Ramgoolam cette semaine, notamment sur l’affaire Sungkur. «Il a tenu un discours communal… C’est la semaine de la honte.» C’était lors du meeting de l’alliance à Belle-Rose, ce vendredi 13 septembre.

 «Le Premier ministre a dépassé les limites. Il a tenu un discours communal. On a assisté, cette semaine, à une dérive sectaire.» Paul Bérenger a vivement critiqué le Premier ministre par rapport aux événements survenus cette semaine, notamment l’affaire Sungkur. C’était ce vendredi 13 septembre lors d’un meeting de l’alliance MMM-MSM à Belle-Rose, Quatre-Bornes.

«C’est la pire semaine du gouvernement. C’est la semaine de la honte», lance Paul Bérenger, leader historique du MMM. Il en veut pour preuve les déclarations faites par Navin Ramgoolam à Bel Air, le jeudi 12 septembre, et à Moka, le lundi 9 septembre. «Navin Ramgoolam a tenu des propos incendiaires. Des propos qui ne sont pas dignes d’un Premier ministre. Il est un homme dangereux», soutient Paul Bérenger.

Lors de la fête de Ganesh Chaturthi, à Moka, Navin Ramgoolam avait volé au secours du pandit Sooryadeo Sungkur, dont le projet d’ériger un restaurant sur la plage de Trou-aux-Biches est contesté. Faisant le parallèle avec la déviation routière qui avait eu lieu à Trou-aux-Biches dans le cadre de l’agrandissement d’un hôtel, le Premier ministre avait soutenu qu’à ce moment-là, il n’y avait pas eu un tel mouvement de contestation.

«Navin Ramgoolam semble dire que c’est moi qui a accordé les permis pour la déviation de la route à Trou-aux-Biches. Or, c’est faux», affirme, énervé, Paul Bérenger. Et d’ajouter : «Mo ena degout pou sa PM la.»

Sir Anerood Jugnauth, leader de l’alliance MMM-MSM, a également pris pour cible principale le Premier ministre. «S’il est réélu, le pays sombrera dans la misère», indique-t-il. Il soutient, par ailleurs, que Navin Ramgoolam «utiliz la polis kouma enn gestapo».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires