A Belle-Rose : Nita Deerpalsing fait une sortie contre les nominés politiques

Avec le soutien de

Lors d’une réunion de mobilisation en vue du 1er mai, à Belle-Rose, le mardi 26 avril, des orateurs de l’alliance de l’Avenir ont fait le bilan de la politique gouvernementale et expliqué les difficultés auxquelles le pays est confronté. La députée Nita Deerpalsing a critiqué les nominés politiques qui embarrassent les partis au pouvoir.&nbsp


Nita Deerpalsing, la députée de la circonscription No 18 a fait une violent e sortie contre les nominés politiques qui embarrassent le gouvernement par leurs actions. «&nbspIl y&nbsp a des nominés politiques qui nous font perdre la face. Ils n’ont aucun mandat, aucune légitimité&nbsp et pourtant ils prennent des initiatives qui&nbsp mettent le gouvernement dans l’embarras», s’est écrié la député travailliste lors d’une réunion de l’Alliance sociale à Belle-Rose, le mardi 26 avril.

La parlementaire rouge a tenu ces propos alors qu’elle faisait le bilan de l’action gouvernementale dans la circonscription No. 18.&nbsp Elle a énuméré une série de réalisations et&nbsp a trouvé qu’elle pouvait en être fière. C’est alors qu’elle a dit que sur un autre plan il y a des conseillers qui nuisent à l’image du gouvernement. Et Nita Deerpalsing de promettre qu’elle continuera à dénoncer ces personnes, peu importe le parti auquel elles appartiennent.&nbsp «&nbspNotre leader, le Dr Navin Ramgoolam permet aux députés de poser des questions, je ne me priverai pas de dire leurs vérités à ces nominés politiques », a-t-elle lancé.

L’élue de Quatre-Bornes a concédé que les relations avec son colistier Xavier-Luc&nbsp Duval&nbsp n’ont pas toujours été cordiales. « Toutefois, dans l’intérêt de la circonscription », dit-elle, «&nbsp Xavier et moi on s’est rencontré et on a aplani les difficultés. »

Prenant la parole juste après, le ministre Xavier Duval a confirmé les dires de sa collègue député avant de rappeler les travaux effectués dans la circonscription durant son dernier mandat.&nbsp Xavier Duval s’est par la suite évertué à expliquer les actions prises par le gouvernement pour protéger les plus vulnérables de la société. Il a déclaré qu’il n’y a pas de baguette magique pour faire baisser les prix. L’inflation vient de l’étranger, car Maurice importe la plupart de ses produits de consommation. «&nbspPour soulager la pression sur les familles mauriciennes, le gouvernement accorde&nbsp des subsides de Rs 1,5 milliard sur des produits de première nécessité », a-t-il déclaré.&nbsp

Il reprenait là un argument qui avait auparavant été présenté par ses collègues Nando Bodha, ministre du Tourisme et secrétaire général du Mouvement socialiste militant, Shakeel Mohamed, le ministre du Travail et Kadress Plillay, candidat battu aux dernières élections à Belle-Rose Quatre-Bornes.

La réunion qui avait réuni une bonne assistance était présidée par le lord-maire Mamade Khodabaccus.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires