A Bel-Air : Les partisans travaillistes fustigent les ministres et députés de la région

Avec le soutien de

Violente altercation entre un activiste rouge et le ministre Cader Sayed Hossen, le samedi 5 novembre, à Bel-Air, lors d’un congrès du Parti Travailliste. Les partisans rouges reprochent aux élus de la circonscription No. 10 (Montagne-Blanche/ GRSE) leur absence sur le terrain.

« C’est un congrès mal organisé. Une honte pour le Parti Travailliste (PTr) . Les partisans du MMM sont en train de se moquer de nous. » C’est en ces termes&nbsp qu’un dénommé Bhim Gopal, activiste rouge dans la circonscription No 10, s’est adressé au ministre de l’Industrie et du Commerce, Cader Sayed Hossen.

En effet la maigre assistance au congrès travailliste dans la circonscription No. 10 (Montagne-Blanche/GRSE) n’a pas manqué de susciter son lot de commentaires.&nbsp Chacun y allait de son explication, mais la récrimination qui revenait le plus souvent est l’absence des élus de la circonscription.

Bhim Gopal qui se présente comme le responsable du comité régional de la circonscription No. 10 (Montagne-Blanche/GRSE) n’a pas tempéré ses critiques&nbsp l’égard des élus de la région. Il&nbsp a indiqué que depuis qu’il est actif dans cette région, soit depuis 30 ans, c’est la toute première fois qu’un congrès du Labour attire une assistance aussi maigre.

&nbspD’autres partisans ont eux aussi saisi l’occasion pour dire à leurs députés ce qu’ils avaient sur le cœur. Pour eux les élus travaillistes sont « en train de chômer, à l’instar d’un certain Jim Seetaram.» C’est l’intervention du ministre de la Santé qui a ramené un peu de sérénité.

Le ministre Cader Sayed Hossen a essayé de minimiser l’incident en affirmant « ce remue-ménage ne concerne qu’une minorité de personnes. » Il a ténu à assurer qu’il n’y a aucune tension dans sa circonscription.

Pendant ce temps, sur l’estrade, les ministres Jim Seetaram, Rajesh Jeetah, Lormus Bundhoo et le président du Parti Travailliste, Patrick Assirvaden ont à tour de rôle commenté le budget présenté par le ministre des Finances, Xavier Luc Duval le vendredi 4 novembre. « C’est un budget remarquable, par sa portée sociale et économique », dit Patrick Assirvaden.

Le ministre des Coopératives, Jim Seetaram a, lui, salué les mesures qui pour dynamiser le secteur des Petites et Moyennes Entreprises (PME). « Le gouvernement va construire 175 emplacements industriels sur 5 sites au profit des PME. C’est évident que cela va donner un second souffle à ce secteur », clame-t-il.

Le ministre Seetaram a aussi fait une virulente sortie contre son ancien parti le Mouvement Socialiste Militant (MSM), qui selon lui n’a jamais été capable de relancer l’économie.

Le secrétaire général du Parti Travailliste, Lormus Bundhoo a lui laissé entendre qu’à chaque fois que le Parti Travailliste et le Parti Mauricien Social Démocrate se retrouvent au pouvoir, le pays en sort toujours gagnant.

Patrick Assirvaden n’a pas ménagé l’ancien ministre des Finances, Pravind Jugnauth. Selon lui ce dernier n’a laissé aucun bilan. « Nous avons perdu un temps fou en laissant le poste de ministre des Finances à Pravind Jugnauth pendant plus d’une année », a-t-il avancé.

Le ministre Sayed Hossen s’en est, lui, pris au président de la République. Il a fustigé SirAnerood Jugnauth pour ses discours avec des sous-entendus politiques, lors des cérémonies officielles. Il a invité le chef de l’Etat à quitter ses fonctions, s’il veut faire de la politique. « Si vous voulez vous mesurer à nous, ne restez pas dans le confort du salon présidentiel, faites comme nous, venez sur un caisson de camion », a-t-il dit à l’adresse du président de la République.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires