Beerbul condamné à treize ans de prison pour le meurtre du père de son ex-concubine

Avec le soutien de

Kamlessing Beerbul, l’un des présumés cerveaux de la grande évasion de la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest en juin 2010,&nbsp avait&nbsp plaidé coupable pour le meurtre de Kavi Foolchand, le père de son ex-concubine il y a 4 ans. La cour d’Assises l’a condamné à treize ans de prison&nbsp ce mardi matin.

Le couperet est tombé pour Kamlessing Beerbul, plus connu comme Arvin. Aux&nbsp Assises ce mardi 10 mai, il a plaidé coupable pour le meurtre de Kavi Foolchand, le père de son ex-concubine, Varsha. La victime, un maçon à la retraite de 52 ans, est décédée après avoir été sauvagement agressée à coup de pied-de-biche, outil utilisé pour enlever des clous, le 14 mai 2007.&nbsp La juge Saheeda Peeroo&nbsp a condamné l’accusé à treize ans de prison.

Nous sommes en mai 2007. Beerbul et sa concubine Varsha occupent un&nbsp appartement à Grand-Baie. Mais&nbsp il fait face à des soucis financiers. Au&nbsp&nbsp même moment, Nitisha, la sœur cadette de Varsha Foolchand, est sur le point de se marier. Arvin Beerbul décide alors de faire main basse sur les bijoux achetés pour le mariage afin de pouvoir payer le loyer mensuel de Rs 3 500.&nbsp

L’accusé a, par la suite, expliqué aux enquêteurs de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) qu’il est allé au domicile de Kavi Foolchand, à Rivière-du-Rempart, dans l’après-midi du 14 mai, étant certain que personne ne serait là. Mais arrivé sur place, il découvre que le père de Varsha était dans le salon de la maison. Beerbul finit par entrer dans la cuisine et discuter pendant une dizaine de minutes avec ce dernier.

Profitant de l’absence momentanée de son «beau-père», Beerbul&nbsp commence à explorer&nbsp la maison. Mais Kavi Foolchand le surprend en train de voler les bijoux se trouvant dans une armoire. Armé d’un pied-de-biche, Beerbul lui assene plusieurs coups à la tête, avant de prendre la fuite. Conduit d’urgence à l’hôpital du Nord, Kavi Foolchand passe&nbsp plusieurs jours dans le coma avant de rendre l’âme. L’autopsie, pratiquée par le chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, révèle que la victime&nbsp est décédée d’une double fracture du crâne et de la mâchoire. Beerbul est aussitôt arrêté et avoue son forfait aux limiers de la MCIT.

Accusé de meurtre, Arvin Beerbul était défendu par Me Sanjeev Teeluckdarry. Aux Assises, ce dernier&nbsp a souligné que son client a toujours coopéré avec la police. Comme il avait déjà passé près de deux ans et demi en prison, la juge Peeroo l’a finalement condamné à treize ans de prison. Déjà connu par la police pour deux cas de vol et une affaire d’escroquerie, Beerbul est aussi considéré comme l’un des deux présumés cerveau, avec Steve Monvoisin, de la grande évasion à la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest, en juin 2010.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires