Beebeejaun à propos du Best Loser System : « Nous ne pouvons continuer à être otages du passé »

Avec le soutien de

« Ce qui a marché dans le passé ne marchera pas forcément aujourd’hui. » Ces propos du vice-Premier ministre, Rashid Beebeejaun, ont donné le ton lors de son allocution, ce mercredi 19 septembre, à l’occasion des célébrations du Ganesh Chaturthi, à la Mauritius Marathi Mandali Federation, à Moka.

Cette déclaration du vice-Premier ministre intervient au lendemain du discours de Navin Ramgoolam en faveur de l’abolition du Best Loser System (BLS). Le Premier ministre, toujours en convalescence, était absent des célébrations de ce mercredi.
S’il n’a jamais directement évoqué le BLS, Rashid Beebeejaun a, plusieurs fois, souligné que « nous ne pouvons continuer à être otages du passé ». Le vice-Premier ministre a également invité l’audience présente à soutenir le gouvernement, car, selon lui, le Premier ministre veut avant tout œuvrer dans l’intérêt de l’unité nationale.

Avant Rashid Beebeejaun, c’est la ministre de la Sécurité sociale, Sheila Bappoo, qui a pris la parole. Elle a témoigné de son soutien au Premier ministre et a, au passage, égratigné les « anciens partenaires qui avaient un agenda cache ».
Balraj Narroo, le président de las Mauritius Marathi Mandali Federation, a, pour sa part, remercié Navin Ramgoolam et le gouvernement pour l’aide accordée aux organisations socioculturelles. « Ces subsides nous permettent de faire de grandes réalisations », a-t-il souligné.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires