Beebeejaun : « Droit d’utilisation de l’eau aux opérateurs, et non pas droit de propriété »

Avec le soutien de

Le vice-Premier ministre, ministre de l’Energie et des Services publics réaffirme son intention de mettre de l’ordre dans les Water Rights. Il annonce une nouvelle réglementation pour cette semaine en vue d’obtenir des informations précises sur les 360 droits d’exploitation des nappes phréatiques.

Le discours de Rashid Beebeejaun, dans le cadre des débats parlementaires, aura duré un peu moins de 45 minutes. La plus brève intervention jusqu’ici. Le vice-Premier ministre a principalement parlé des secteurs tombant sous sa responsabilité, soit la production énergétique et la gestion de l’eau et des effluents.

« Toutes nos ressources en eau sont la propriété de l’Etat. Les Water Rights sont des autorisations à utiliser de l’eau et non pas un droit à la propriété », décrète le ministre de l’Energie et des Services publics alors qu’il aborde la problématique de la gestion de nos ressources en eau.

Rashid Beebeejaun annonce également qu’une nouvelle réglementation sera promulguée cette semaine sous le Central Water Authority Act. L’objectif est de permettre à la CWA d’exiger des données sur les 360 droits d’exploitation des réserves souterraines accordées aux opérateurs privés. Certaines de ses autorisations datent de 1863, souligne le vice-Premier ministre. Il confirme l’intention du gouvernement de procéder à une révision de ces droits d’exploitation.

Rashid Beebeejaun a mis l’accent sur les mesures mises en œuvre par son ministère afin de mobiliser des ressources additionnelles. Des mesures qui ont permis une production quotidienne d’eau potable de plus de 35 000 mètres cubes afin de pallier les baisses du niveau des principaux réservoirs du pays.

Il déplore l’attitude de Pravind Jugnauth qui réclame la mise en veilleuse de l’augmentation des tarifs d’eau. Il affirme que ce dernier avait pourtant exigé une augmentation plus conséquente alors qu’il était en poste au ministère des Finances.

En ce qui concerne la production d’énergie, Rashid Beebeejaun soutient que le gouvernement est sur la même longueur d’onde que le leader de l’opposition pour l’utilisation du charbon, dans le court terme. Il maintient que le gouvernement explorera la potentialité de la production d’énergie à partir du gaz naturel ainsi le système d’Ocean Thermal Energy Conversion pour le long terme.

Sur le plan de la gestion des effluents et de l’extension du système de tout-à-l’égout, il prévoit une meilleure efficacité avec l’obligation d’une étude géologique approfondie avant l’allocation du contrat. Cela permettra, selon Rashid Beebeejaun, de résoudre le problème récurrent des coûts additionnels dans les projets de tout-à-l’égout.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires