Beau-Bassin-Rose-Hill : Les marchands de rue rejettent une proposition de relogement

Avec le soutien de

Les marchands, évacués de la Place Cardinal Margéot, n’acceptent pas d’être relogés dans le bâtiment Atrium, situé en face de la gare de Rose-Hill. Ils font appel au Premier ministre. Le député Reza Issac pourrait intervenir&nbspen leur faveur.

Les marchands de rue, qui ont été délogés de la Place Cardinal Margéot à la gare de Rose-Hill, rejettent une proposition que leur a faite la mairie. L’administration municipale leur avait proposé de s’installer dans le bâtiment Atrium qui se trouve&nbspen face de la gare.&nbsp&nbsp

Selon le maire Norbert Froget, il a été proposé aux marchands de s’installer au bâtiment Atrium contre un loyer mensuel de Rs 50 000 pour l’espace censé accueillir les 40 marchands délogés. La mairie leur aurait, pour sa part, délivré individuellement des permis d’opérer.

Les marchands eux, trouvent qu’ils ne pourront rentrer dans leurs frais s’ils doivent payer un loyer. « Cela nous coûtera trop cher de payer pour la location d’un bâtiment, nous ne pourrons pas couvrir nos frais. Si nous en avions les moyens, nous n’en serions pas là », ajoute-t-il.

Cependant les marchands privilégient les discussions. « Nous n’envisageons pas de manifester d’aussitôt. Voyons d’abord la décision de la mairie », soutient Mohammed Ally Delbar, porte-parole des marchands de la Place Margéot, à Rose-Hill. Ils réclament l’intervention du Premier ministre. Ils ont également fait appel au Private Parliamentary Secretary,&nbsp Reza Issac qui est aussi député de Rose-Hill-Stanley. Le parlementaire était ce matin dans les locaux de la mairie, mais n’avait pu rencontrer le maire qui était en déplacement à ce moment là.

Les marchands, eux, pensent qu’il&nbsp y a une solution alternative à leur problème. « Nous voyons que les autres municipalités ont pu résoudre les problèmes liés à la présence des marchands ambulants, en leur offrant des emplacements spécifiques. Mais à Rose-Hill c’est une autre paire de manches », confie notre interlocuteur.

Environ 40 marchands ambulants ne travaillent pas actuellement, dans l’attente qu’une décision positive pour eux, soit arrêtée lors de la rencontre entre le maire de Beau-Bassin – Rose-Hill, Norbert Froget et leurs&nbsp représentants.

Voila 19 ans que Mohammed Ally Delbar opère à l’arrière de l’Arcade Sunassee, en compagnie de son frère. Aujourd’hui, il ne sait plus à quel saint se vouer. « Nous avons, nous aussi, une famille à nourrir. Certes, nous sommes dans l’illégalité, mais les autorités devraient comprendre notre douleur. C’est pourquoi nous faisons un appel au Premier ministre, pour qu’il se penche sur notre problème », avance-t-il.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x