Bataille politico-socioreligieux : Bissoon Mungroo s’attaque à Somduth Dulthumun

Avec le soutien de

Bissoon Mungroo, un proche du clan Jugnauth, dénonce la proximité de Somduth Dulthumun avec Navin Ramgoolam. Il annonce la circulation d’une pétition dans les 275 temples hindous du pays afin que celui-ci soit déchu de son titre de président de la Mauritius Sanathan Dharma Temples Federation.

La rivalité politique entre Sir Anerood Jugnauth et Navin Ramgoolam commence à glisser sur le terrain socioreligieux. Bissoon Mungroo, proche de l’ex-Président de la République, a décidé de s’attaquer à Somduth Dulthumun, fervent partisan de Navin Ramgoolam et qui occupe actuellement la présidence de la toute puissante fédération des temples hindous de Maurice, la Mauritius Sanathan Dharma Temples Federation (MSDTF).

Ces deux hommes qui disent représenter la communauté hindoue, se ressemblent et passent leurs temps à défendre, chacun de leur côté, les deux politiciens. Ce vendredi 20 avril, Bissoon Mungroo, celui-là même qui a organisé une soirée d’anniversaire en l’honneur de Sir Anerood Jugnauth dans son hôtel de Flic-en-Flac, accuse Somduth Dulthumun de mal gérer la MSDTF.

Porte-parole du Rashtriya Sanatan Dharma Mandir Sanghatan, Bissoon Mungroo annonce son intention de renverser son rival Somduth Dulthumun de la présidence de la fédération des temples hindous. Son mouvement regroupe le Sudharsan Chakra Group et le Diya Group, battues aux élections pour la présidence de la MSDTF.

Les deux groupes, dit-il, ont fait une coalition peu après les élections tenues le 15 mai car ils estiment que Somduth Dulthumun ne peut représenter les temples hindous avec seulement 43 % des voix. D’autant que le Sudharsan Chakra Group a récolté 33 % des votes contre 22 % pour le Diya Group.

Bissoon Mungroo allègue ainsi que Somduth Dulthumun est en train de « dilapider » les fonds de la MSDTF. Allant jusqu’à affirmer que certains temples n’ont obtenu aucune aide de la part de la fédération qui gère les subventions de l’Etat. Il annonce ainsi qu’une pétition sera circulée dans les 275 temples hindous du pays afin de réclamer des élections anticipées...

Plus surprenant : Bissoon Mungroo dénonce sur la « proximité » entre Somduth Dulthumun et Navin Ramgoolam. « La politique est une chose et la religion en est une autre. Si Somduth Dulthumun veut faire de la politique, il n’a qu’à demander au Premier ministre de lui offrir une investiture aux législatives », lance-t-il.

En ce qu’il s’agit de sa proximité avec Sir Anerood, Bissoon Mungroo a préféré esquiver les questions de la presse.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires