Basket-ball- Super League (M) : Le Real plus fort que jamais

Avec le soutien de

Le Real conforte son avance au classement et ne pourra être rejoint.

A un match de la fin de la phase aller du championnat de première division, le Real a prouvé qu’il était toujours le maître à bord. Dimanche, au gymnase James-Burty-David à Curepipe, il s’est défait d’un de ses adversaires les plus coriaces, Attila, par 81 points à 68. Les Vert et Blanc confirment leur première place au classement.

Attila vs Real, c’est un classique du basket local et si les escouades ont changé au fil du temps, la rivalité fraternelle cultivée depuis des lustres est toujours intacte. Le match de dimanche n’a pas été une exception à la règle avec de l’intensité tout le long de la rencontre. Le score lors du premier quart-temps (21-20) témoigne du niveau infime qui sépare les deux équipes.

En deuxième quart-temps, les joueurs d’Attila mirent le feu aux poudres surtout Miguel Chamary, excellent dimanche avec 25 points au compteur. Il fut d’ailleurs sacré meilleur marqueur de la confrontation. Attila prit l’avantage dans ce deuxième quart par 22 à 18. «Les joueurs, surtout nos jeunes, étaient trop crispés dans le premier et le deuxième quart-temps et ils ont fait beaucoup d’erreurs comme des mauvaises passes et des tirs ratés. Les anciens ont ensuite apportéleur expérience», confiait Neva Vadivelloo, entraineur du Real.

Effectivement, lors des deux autres quart-temps, l’expérience de Momamed Buhari voire de Thierry Julie, contrastait avec la perte de sang-froid d’un Andy Tanner, sanctionné pour fautes techniques. Tanner, ancien du Real et qui est passé de l’autre côté de la barrière, cette saison, agissait comme plaque tournante de l’équipe surtout en défense dans la raquette. Sa sortie prématurée fragilisa Attila.

La suite, une victoire sans conteste du Real. Mais un succès fragile car les débuts de match face aux grosses écuries, comme face à Warriors, on s’en souvient, sont souvent laborieux. Qui plus est, Neva Vadivelloo attire l’attention sur le fait que dans son escouade, il manque des joueurs de grande taille. C’est surtout face aux équipes qui possèdent des joueurs de grandes tailles à l’instar d’Attila, voire de l’As Vacoas-Phoenix, que le Real perd quelques fois ses moyens. «On doit faire avec. Mais les joueurs ont une force de vaincre et se battent jusqu’à la dernière minute», laisse-t-il entendre.

Le Real jouera son dernier match de cette phase aller face à Flippers qui a rejoint Attila au classement au nombre de points. Avec le Real loin devant, Attila et Flippers se disputeront les deuxième et troisième places lors de la prochaine journée. Flippers était aussi en action, dimanche, et il a pris le meilleur d’Ecole de Basket Cassis par 64 à 55. Roche-Bois Warriors s’est, quant à lui, défait de Forest-Side par 72 à 68.

La feuille de match

Attila (68 pts)

Cinq majeur : Ivan Chevathian, Olivier Amédée, Andy Tanner, Miguel Chamary, Benoît Mathur

Entrés en cours de jeu : Christophe Catherine, Gary Driver, Nitin Leckraj, Giovanni Sarah

Real (81 pts)

Cinq majeur : Hans Andrianiana, Mohamed Buhari, Fréderic Dubois, Benjamin Bangard, Jonathan Jules

Entrés en cours de jeu : Jean-François Namaseevayen, Winley Tamby, Joey Gerie, Jason Grenade, Thierry Julie, Patrice Lacouta

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires