Basket-ball. Republic Cup : Finale Roche-Bois Warriors vs Real comme attendu

Avec le soutien de

Pour la première récolte de l’année après plusieurs saisons sans vendanges, ce sont les gars de Roche-Bois Warriors et du Real qui vont s’en charger. D’ailleurs, ils ont sué pour avoir cette chance de savourer les premiers plaisirs de la saison. Ces deux équipes ont effectivement obtenu leur droit de disputer la finale masculine, après leur victoire dimanche dernier au Gymnase de Phoenix. Les Warriors ont disposé de l’Ecole de Basket de Cassis par 84 à 74 tandis que le Real n’a fait qu’une bouchée de Flippers par 78 à 49.

Le match entre Ecole de Basket et Warriors promettait des étincelles. Si à l’entame du duel, dans le premier quart-temps, l’ambiance sur le terrain était plutôt bon enfant avec une domination des Warriors, l’intensité monta d’un cran avec l’entrée en jeu de Norbert Provence dans le deuxième quart-temps. Il insuffla une certaine dynamique à l’équipe.

Cela marchait plutôt bien. Car après avoir perdu le premier quart-temps par 26 à 15, Cassis faisait presque jeu égal avec son adversaire. Le clou de ce 2e quart-temps, l’affrontement visuel entre Norbert Provence et Mervyn Tanner, les deux têtes fortes des deux équipes. Après une action de jeu, ils se retrouvèrent, debout, face à face et l’un défiait l’autre du regard, tels deux boxeurs avant leur combat. Fort heureusement pour le jeu et pour le sport, ils en restaient là.

Roche-Bois Warriors préserva son avance jusqu’à la fin. Leur défense stricte sur tout le terrain gênait considérablement leurs adversaires. Qui plus est, Dane Carver et Ludovic Manneron étaient très en verve dimanche et cela permit à leur équipe de prendre l’ascendant dans différentes phase de jeu et savourer une qualification pour cette finale qui, d’ailleurs, promet d’être très disputée.


Hoop vs USBBRH en feminin

Car en face, il y a le Real, et ce n’est pas n’importe quelle équipe. Ce sont les champions du dernier championnat datant d’il y a deux ans. Flippers n’a pas fait le poids, dimanche, surtout dans le troisième quart-temps où ils ont bu la tasse par 22 à 6. Fait intéressant, ces deux équipes s’étaient déjà affrontées en 2011 et le Real avait dû puiser dans ses réserves pour repousser le challenge des Rocheboisiens (65 à 62). La finale, dimanche au Gymnase de Phœnix, à 18 heures, promet une belle empoignade.

En ce qui concerne la compétition féminine, le dernier match de la poule entre Hoop et l’Union sportive de Beau-Bassin-Rose-Hill a finalement tourné à l’avantage de Hoop. Comme il n’y avait que trois équipes au départ de la compétition et que Malherbes Harlem avait déjà perdu ses deux matches, Hoop et l’USBBRH jouaient pour l’honneur dimanche dernier à Phoenix en attendant l’affrontement de ce dimanche à 16 heures, toujours à Phoenix.

Dimanche dernier, Hoop a démontré qu’il faudra sortir le grand jeu pour l’empêcher de décrocher la palme avec sa victoire nette et sans bavure de 60 à 49 avec une belle domination de Corinne Saumauroo et Corinne Marguerite, par ailleurs deux membres de la sélection nationale. L’USBBRH dispose de pions importants comme la Malgache Vonimanitra Cherubin et de l’ancienne joueuse de Mer-Rouge, Anoushka Josselin. Mais il faudra trouver la bonne formule pour tenter d’inquiéter la machine bien rodée de Hoop.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires