Bambous : adolescente, mère à 16 ans et forcée à se prostituer par sa propre mère…

Avec le soutien de

Elle venait de donner naissance à une fille. Et juste après, cette adolescente de 16 ans, habitant à Bambous, aurait été contrainte par sa mère à se prostituer. C’est ce qu’elle a allégué, en portant plainte à la police de Rivière-Noire, lundi 29 juillet.
 
Son présumé «client» serait un habitant de Cité La Ferme, Bambous. Cette adolescente, mère d’une fillette, soutient que sa propre mère l’aurait forcée à se prostituer. C’est lors d’un entretien avec un officier de la CDU que l’adolescente a fini par se confier sur son abus. 
 
Selon sa version, les faits se seraient déroulés à partir de décembre dernier. Sa mère, a-t-elle déclaré, l’aurait présentée à un homme de 32 ans, habitant à Cité la Ferme le 16 juin 2012. Elle était alors enceinte. Toutefois, une fois qu’elle aurait mis au monde son bébé en décembre, sa mère l’aurait forcée à avoir des rapports sexuels avec le trentenaire. 
 
Ce dernier l’emmenait à Rivière-Noire et payait sa mère pour ses «sorties».  L’adolescente, elle, était contrainte d'assouvir les désirs de son «client». Au cas contraire, sa mère la menaçait et la frappait constamment. D’après l’adolescente, le trentenaire aurait abusé d’elle à maintes reprises. A chaque fois, il aurait payé sa mère. 
 
Dans sa déclaration à la police, la jeune maman a expliqué qu’elle n’avait que 14 ans lorsqu’elle a eu des rapports sexuels avec un autre habitant de Bambous. Et c’est de cette relation qu’est née sa fillette. 
Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x