Bagatelle Dam : L’Etat réclame des comptes au consultant du projet

Avec le soutien de

Le chantier du barrage de Bagatelle sera retardé en raison du sol poreux autour du site. Des travaux s’avèrent nécessaires afin de s’assurer qu’il n’y a pas de fuite d’eau, entre autres.

Après avoir constaté des problèmes dans la construction du Bagatelle Dam, le gouvernement a décidé de poursuivre le projet avec des plans amendés. Des réclamations financières seront adressées au consultant, qui s’est rendu coupable de «faute lourde»
 
Le problème : le sol poreux autour du site de construction du Bagatelle Dam. Du coup, l’Etat a dû consentir à des travaux supplémentaires sur le chantier de construction, notamment afin de revoir la structure et le design initial de ce barrage en vue de le rendre plus sûr.  Mais, au conseil des ministres de ce vendredi 4 octobre, le gouvernement a décidé de demander des comptes au consultant du projet, qui s’est rendu coupable de «faute lourde», relève le communiqué du Cabinet.
 
Suivant de telles modifications, l’Etat a en outre dû revoir son calendrier pour la fin du chantier. Pour celui-ci, c’est le consultant qui devra donc payer pour toutes les réclamations faites par le constructeur. 
 
En fait, après la découverte de la porosité du sol, le constructeur chinois China International Water and Electric (CIWE) a fait venir des consultants à Maurice pour effectuer des tests et trouver une solution. Selon nos recoupements, la solution préconisée est la construction d’un cut-off wall. Il s’agit d’une vaste ceinture de béton coulé dans le sol afin de s’assurer que les terres autour du barrage seront étanches et qu’il n’y aura pas de fuite d’eau à l’avenir. Toutefois, cette proposition de la CIWE n’a pas encore obtenu de feu vert et les travaux au niveau de la base du barrage ont stoppé net.
 
Non seulement la note devrait gonfler, mais le projet devrait également être retardé. Ce qui a poussé l’Etat à solliciter un prêt supplémentaire auprès du gouvernement chinois. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires