Bérenger veut que les déclarations des avoirs des parlementaires soient rendues publiques

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition veut&nbsp que les avoirs des parlementaires soient connus du public. Ill demande au Speaker de communiquer le contenu de la déclaration des avoirs de chaque parlementaire à l’assemblée nationale.

Lors de son point de presse hebdomadaire tenu, ce samedi 21 mai, à l’hôtel Le Labourdonnais, à Port-Louis, Paul Bérenger, dirigeant du Mouvement Militant Mauricien (MMM) demande que les déclarations des avoirs de tous les ministres et députés soient non seulement soumises&nbsp à la Commission Anti-Corruption mais aussi présentéezs à l’Assemblée Nationale.

«Il est clairement stipulé dans la loi que les ministres et les députés doivent déclarer leurs avoirs à la commission anti-corruption. Mais il est dit que cette commission devrait également transmettre ces informations au speaker et que ce dernier a le choix de les partager à l’Assemblée. L’intention de la loi est claire, chaque ministre et député doit déclarer ses avoirs qui doivent être mises à la disposition du public », affirme Paul Bérenger.

Outre cette demande de déclaration d’avoirs, Paul Bérenger réclame une liste complète de toutes les évaluations privées effectuées par le Chief Valuation Officer du gouvernement, Yodhun Bissessur, de 2006 à ce jour. Lors des travaux parlementaires du mardi 17 mai, le ministre des Finances a déclaré que&nbsple nombre d’évaluations faites par Yodhun Bissessur de 2006 à 2011 s’élève à 92.

Le leader de l’opposition estime que toutes les informations n’ont pas été communiquées. «Le ministre des Finances a également affirmé que cette liste n’était pas complète. Il veut faire croire que c’est tout à fait normal que le Chief Evaluation Officer fasse ses évaluations privées », affirme Paul Bérenger.

Paul Bérenger veut également savoir si Yodhun Bissessur a été consulté concernant le loyer que paie l’Etat aux firmes privées. «Si c’est le cas nous voulons avoir de plus amples détails», poursuit-t-il.

La gestion de la Central Water Authority (CWA) a également été abordée lors de la conférence de presse. Bérenger est d’avis que le gros problème d’eau qui pénalisen les habitants des Plaines Wilhems, est le résultat de l’incompétence des cadres de ce corps parapublic. .

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) trouve que la mise en oeuvre du plan visant à relier Mare-aux-Vacoas à Mare Longue souffre de ce qu’il appelle l’incompétence des employés de la CWA. «Maintenant que le pays fait face à un problème de manque d’eau, la CWA se met à essayer des solutions pour pallier le problème. La décision de relier Mare-Longue à Mare-aux-Vacoas a déjà été prise, le contrat a été octroyé et c’est après tout cela, que les cadres cherchent à consulter les planteurs. Une incompétence ! », s’exclame Paul Bérenger. .

Le leader des mauves est revenu sur le dossier de l’île-aux-Cerfs. Il est d’avis que le ministre de l’Environnement aurait dû chercher le conseil des experts avant de placer un tuyau entre l’îlôt Mangénie et l’île-aux-Cerfs. «Il y a une grosse pollution entre ces deux îles, la presse a dénoncé ce problème mais le gouvernement ne prend aucune action », a-t-conclu.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires