Bérenger soutient que «deux ministres» ont appelé Gro Derek et d’autres suspects

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition, Paul Bérenger, fait de nouvelles allégations autour de l’affaire Gro Derek. «Deux ministres et un député» ont eu des conversations au téléphone avec Gro Derek, l’imam Moussa Beeharry et Ashish Dayal.

Selon le leader des Mauves, il a fallu sa Private Notice Question ( PNQ) sur Gro Derek au Parlement pour que l’affaire prenne de l’ampleur. « Avant, Gro Derek était invisible ! » a affi rmé Paul Bérenger, hier soir lors d’un congrès à Plaisance. Et d’ajouter qu’ « il y a deux ministres et un député qui ont kouchou- kouchou au téléphone avec Gro Derek , l’imam Beeharry et Ashish Dayal ! » C’est ainsi que Paul Bérenger a critiqué la décision des autorités de ne scruter que les appels téléphoniques de Gro Derek datant du 1 er au 17 juillet derniers. Il avait, en fait, demandé lors de la PNQ que les appels de Gro Derek , avant son arrestation, soient passés au crible.

Le leader du MMM a, d’autre part, soutenu qu’il avait des informations sur l’intention du gouvernement d’augmenter le prix du carburant et de la farine dès la fi• des élections. « J’ai mes gens à la STC. Les nouveaux prix ont déjà été calculés. » Autre cible de Paul Bérenger : le Premier ministre pour les propos qu’il a tenus sur Jayen Cuttaree. Navin Ramgoolam avait, dans un meeting la veille, à Stanley, allégué que Jayen Cuttaree avait été mis de côté par Bérenger depuis que sa fi lle travaille au Bureau du Premier ministre. « Ramgoolam doit avoir honte de ce qu’il a dit sur Cuttaree ! Il ne fait pas honneur au poste de Premier ministre en allant colporter des palabres. Aujourd’hui même, Cuttaree a participé au bureau politique ! » La MBC a, elle, eu droit à un sérieux avertissement. « Le MBC Act est une bonne loi , at- il déclaré, si elle est violée, on encourt jusqu’à deux années d’emprisonnement. Je préviens le président et le directeur général de la MBC que la loi est faite pour tout le monde ! Quand on reviendra au pouvoir, nous rouvrirons les enquêtes policières. Si bizin ferme, pou ferme ! »&nbsp
&nbsp
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires