Bérenger prêt à coopérer avec le gouvernement pour une «bonne» réforme électorale

Avec le soutien de

L’Alliance du Cœur attribue sa défaite aux dernières législatives à&nbsp l’argent, le communalisme, la MBC Tv et au système électoral. Paul Bérenger se dit prêt à travailler avec le gouvernement pour une «bonne» réforme de ce système.

Les dirigeants de l’Alliance du Cœur a tenu un point de presse, ce samedi 8 mai, à Port-Louis. Il y était question des facteurs qui ont causé leur défaite aux dernières législatives.

&nbsp«Tout le monde est choqué par les résultats des élections. Il ne faut pas prendre en compte le nombre de sièges acquis, mais le pourcentage de vote obtenu par l’Alliance du Cœur, qui est de 43%. Nous avons réalisé le même pourcentage qu’aux élections de 2005. Et il faut souligner que le Mouvement Socialiste Mauricien était notre allié à cette époque », a déclaré Paul Bérenger, qui était entouré des dirigeants et des élus de l’Alliance du Cœur.

Le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM) précise que son parti&nbsp accepte la défaite, mais «under contest». Il a expliqué que les candidats de l’Alliance du Cœur ont été victimes de l’argent, de la MBC et du communalisme.

Paul Bérenger a également qualifié le présent système électoral de bancal. «Proportionnellement, nous aurions dû avoir 27 élus au lieu des 18 obtenus. Le MMM est, une fois de plus, victime d’un système électoral bancal. C’est pour cela que nous sommes en faveur d’une réforme. Le système aurait dû être amendé depuis longtemps», explique Paul Bérenger.

Le leader du MMM se dit prêt à travailler avec le gouvernement s’il y a une proposition pour une bonne réforme électorale. «Mais on ne sait pas si Ramgoolam proposera une telle réforme, qui a été incluse dans son programme depuis 1995 et qui n’a jamais été concrétisée», précise le leader de l’Alliance du Cœur.
&nbsp&nbsp
Par ailleurs, Paul Bérenger a également critiqué la nomination des best losers. Il trouve inconcevable que l’Alliance du Cœur ait obtenu uniquement deux députés correctifs sur les sept nommés. «Nos hommes de lois se penchent sur cette question. Et également sur le fait qu’un candidat du Parti Mauricien Social Démocrate ait faussé le système de Best loser», explique Bérenger, en faisant référence au cas Michael Sik Yuen. Ce dernier s’était inscrit comme candidat issu de la population générale. Il a&nbsp été nommé député correctif pour cette communauté.

En ce qui s’agit du déroulement des dernières élections, Paul Bérenger persiste à dire qu’elles n’ont pas été libres et justes. Il dénonce le manque d’objectivité de la télévision nationale, qui selon lui, aurait manipulé les images et les discours des candidats de son parti. Puis, il avance que l’Alliance de l’Avenir aurait dépensé plusieurs millions de roupies entre le 1er et le 5 mai pour «acheter et manipuler les gens.»

Paul Bérenger a profité de ce point de presse pour clarifier certaines données. Il a expliqué que l’Alliance du cœur n’est pas remontée contre le Père Jocelyn Grégoire. «Il a simplement fait ce qu’il semblait être juste», précise-t-il.

Se prononçant sur l’Alliance de l’Avenir, Bérenger a affirmé qu’il y aurait des frictions entre le MSM et le Parti Travailliste au sujet de la composition du conseil de ministres.

En attendant le rapport de leurs hommes de loi au sujet de la nomination des députés correctifs, les dirigeants de l’Alliance du Cœur préparent leur stratégie en vue des prochaines municipales. «Nous sommes dans un figthing mood», lance Bérenger.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires