Bérenger met fin à toutes les spéculations sur une éventuelle alliance MMM-Parti Travailliste

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition, à lors d’une réunion de son parti à la Gaulette (Photo), mis fin aux spéculations quant à une alliance MMM-Parti travailliste. Il sera, dit-il, le challenger de Navin Ramgoolam au poste de Premier ministre.

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, a profité de la présentation des candidats mauves dans la circonscription No. 14 (Savane-Rivière Noire) pour réaffirmer sa détermination à se présenter en challenger de Navin Ramgoolam au poste de Premier ministre.

Il est vrai que les critiques du leader du MMM à l’égard du Premier ministre avaient été mises en veilleuse, ces derniers temps. Il y avait dans le public, des spéculations quant à une éventuelle alliance MMM-Parti travailliste (Ptr).

Paul Bérenger n’a eu que des éloges pour&nbsp les deux candidates qui viendront épauler Alan Ganoo. Celles-ci sont Josique Radegonde, une jeune habitante de Bel Ombre, qui vient de terminer ses études universitaires aux Etats-Unis, et Sundee Beedassy, une ancienne conseillère municipale à&nbsp Curepipe.

A travers ces candidates, le leader du MMM dit vouloir envoyer un signal fort quant aux responsabilités qui seront confiées aux femmes dans l’éventualité d’une prise de pouvoir par son parti. « Josique Radegonde fera campagne non seulement au No. 14, mais à travers le pays » a indiqué Paul Bérenger qui prédestine déjà sa nouvelle recrue à servir d’exemple aux jeunes.

Sur un ton de campagne électoral Paul Bérenger a repris les thèmes qu’il avait abordés samedi lors de sa conférence de presse hebdomadaire à l’effet qu’il se présentera comme le Premier ministre qui débarrassera le pays du trafic de drogue et de casinos et qui fera régner l’ordre et la discipline.

Le leader du MMM est également revenu sur son discours prononcé à Plaine-Verte le samedi 16 janvier. Il a déclaré&nbsp qu’une&nbsp partie de l’électorat qui avait déserté le MMM pour le partie travailliste à l’appel du vice Premier ministre Rashid Beebeejaun, revient maintenant vers le MMM.

Il n’a pas fallu plus pour que Paul Bérenger trouve que l’Alliance sociale n’est pas si forte sur le terrain et que son parti peut prétendre prendre le pouvoir aux prochaines élections.

Ainsi, il semble le leader du MMM veut mettre fin à toutes les spéculations quant à une éventuelle alliance MMM-PTr suscitées par sa rencontre avec Navin Ramgoolam, jeudi dernier, 14 janvier, au Bâtiment du Trésor, le bureau du Premier ministre.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires