Bérenger laisse la porte ouverte pour une alliance avec le Parti Travailliste

Avec le soutien de

Le discours de Paul Bérenger change, voire s’assouplit à l’égard du PTr. Il déclare que la porte de son parti est ouverte à une éventuelle alliance avec le PTr et que le Mouvement Militant Mauricien (MMM) s’éloigne du Mouvement Socialiste Mauricien (MSM).

Une alliance MMM-Parti Travailliste est un scénario envisageable, après les déclarations de Paul Bérenger sur ce sujet. Le leader des mauves dit garder toutes les options ouvertes. «Ce n’est pas le poste de Premier ministre qui nous sépare du PTr. Nous avons tous des différences fondamentales, mais notre porte reste ouverte», a déclaré Paul Bérenger.

La course à la séduction du PTr est donc lancée. D’un côté, le MSM qui est «reconnaissant» pour le soutien que Navin Ramgoolam lui a apporté lors de l’élection partielle du Numéro 8. De l’autre côté, Paul Bérenger qui annonce que la porte de son parti est ouverte à une éventuelle alliance avec le PTr et que le MMM s’éloigne du MSM. Un bras de fer opposant Paul Bérenger à Pravind Jugnauth est désormais inévitable. Et les deux leaders savent qu’ils n’ont aucune chance de victoire aux prochaines élections générales s’ils s’aventurent seuls dans cette joute. Mais une chose est sûre, le gagnant sera celui qui acceptera le moins de tickets, pour ne pas contrarier les plans de trois quarts de Navin Ramgoolam.

Concernant l’ambition de Navin Ramgoolam de trois-quarts, Paul Bérenger précise que «c’est un truc du métier, ce que Ramgoolam cherche à faire, c’est mettre dans l’esprit des gens qu’il a déjà gagné. Mais pour cela, il lui faut les trois-quarts. Et ce n’est pas encore fait! La seule fois où le Parti Travailliste a obtenu les trois-quarts au gouvernement sans le MMM, ça été une catastrophe pour la démocratie.»

Le leader des mauves s’est aussi exprimé au sujet de l’engagement de son parti. Ainsi, le MMM a décidé de changer le slogan de son parti, «le pays avant tout», pour «les travailleurs avant tout» le 1er mai. Ces mêmes travailleurs qui ont fait la force du MMM dans les années 70 et qui ont propulsé le parti mauve au rang de parti national. Cette envie d’opter pour un nouveau slogan intervient à un moment où le Parti Mauricien Xavier Duval (PMXD)-Mouvement Républicain (MR) a clairement fait comprendre que son objectif était de récupérer les militants du MMM. Rama Valayden en a fait son cheval de bataille et demande aussi aux travailleurs qui ont été «roulés» par le MMM de rejoindre le PMXD-MR.

L’ambition nationale de cette formation ferait-elle peur à Paul Bérenger? Quant Xavier-Luc Duval et Rama Valayden, ils veulent, semble-t-il, prouver à Navin Ramgoolam qu’il n’a pas besoin du MMM et qu’ils remplaceront les mauves dans les villes en s’accaparant leur électorat. La guerre aux alliances est relancée et le PTr est très convoité. Le MSM veut être l’allié du PTr, le MMM laisse la porte ouverte à ce dernier, et la survie du PMXD-MR dépend de la bonne combinaison. Qui fera donc battre le cœur de Navin Ramgoolam?


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires