Bérenger expulsé de l’hémicycle pour avoir qualifié le ministre Aimée de « bourrique »

Avec le soutien de

Une altercation entre le ministre des Collectivités locales et le leader de l’opposition a conduit à l’exclusion de ce dernier de l’hémicycle. Paul Bérenger a refusé de retirer l’insulte qu’il avait proférée envers le ministre Hervé Aimée et a préféré l’expulsion de la chambre.

Les réponses du ministre des Collectivités Locales, Hervé Aimée a provoqué la colère du leader de l’opposition, Paul Bérenger. Lors des questions parlementaires du mardi 17 juillet 2012, le député du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Deven Nagalingum interrogeait le ministre Aimée sur le New Local Government Act.

Le député de la circonscription No 19 (Stanley/Rose-Hill) souhaitait savoir si le ministre Hervé Aimée envisagerait la possibilité de prendre des sanctions contre un parti politique se présentant aux élections municipales ou villageoises et qui refuse d’aligner au moins une femme dans un arrondissement.

Le ministre a catégoriquement refusé cette proposition. « Vous auriez très bien pu formuler ces propositions lors des débats, maintenant il est trop tard », a déclaré Hervé Aimée. « Ces propositions sont vos opinions personnelles et je ne partage pas le même avis », a-t-il poursuivi.

Les députés Alan Ganoo et Steve Obeegadoo sont revenus à la charge et ont suggéré que l’Electoral Services Commission (ESC) pénalise les réfractaires en leur infligeant des amendes. « Non nous n’amenderons pas la loi », a encore une fois répondu le ministre.

La grogne s’est alors installée dans les rangs de l’opposition. Le leader de l’opposition n’a pas caché sa colère en reprochant « le niveau des réponses » du ministre qui selon lui font « honte au Parlement». Le leader du MMM a enchaîné ses reproches à l’encontre du ministre en le qualifiant de « bourrique ».

Cette remarque n’a évidemment pas plu au ministre des Collectivités Locales qui a immédiatement exigé que Paul Bérenger retire ses propos. C’est par la suite que le Deputy Speaker, Pradeep Peetumber a demandé des explications à Paul Bérenger. « J’ai juste dit qu’il est une bourrique sur ce dossier précis, je ne m’excuserai pas », a-t-il indiqué.

Le président de la séance, lui a alors fait savoir qu’il avait le choix entre retirer ses propos ou quitter la chambre Bérenger ayant choisi de ne pas s’excuser, il a quitté l’hémicycle.

Tous les les députés du MMM et du Mouvement Socialiste Militant (MSM), lui ont emboîté le pas.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires