Bérenger et Jugnauth confiants de pouvoir trouver un consensus sur la réforme électorale

Avec le soutien de

Paul Bérenger et Pravind Jugnauth ont discuté de la réforme électorale et de ce qu’ils appellent le « néo-transfugisme infect ». Ils soutiennent qu’ils n’ont pas abordé la question d’alliance et se sont donné&nbsp rendez-vous&nbsp la semaine prochaine pour une deuxième rencontre.

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) a reçu son homologue du Mouvement socialiste mauricien (MSM) dans le salon de la suite présidentielle de l’hôtel Le Labourdonnais, à Port-Louis, ce jeudi 11 août. Les deux hommes ont dénoncé d’une seule voix le « néo-tansfugisme » qui serait, selon eux, pratiqué par le Parti Travailliste (PTr) depuis la rupture de l’Alliance de l’Avenir.

Toutefois, les deux leaders affirment qu’ils n’ont pas discuté d’une éventuelle alliance. Ni de l’affaire Medpoint a répondu Paul Bérenger aux questions de lexpress.mu. Les deux leaders sont également tombés d’accord pour travailler de concert au sein de l’opposition parlementaire.

Paul Bérenger et Pravind Jugnauth sont, semble-t-il, sur la même longueur d’onde. Ils sont convaincus de pouvoir trouver selon Bérenger un « bon » consensus en ce qui concerne la réforme électorale.

Ainsi, il aura suffi d’une brève rencontre, qui aura duré à peine vingt minutes, aux&nbsp deux politiciens pour se mettre d’accord à travailler ensemble sur le dossier de la réforme électorale. Un autre rendez-vous a déjà été pris pour la semaine prochaine. Une réunion élargie à laquelle participeront d’autres dirigeants du MMM et du MSM est également prévue.

«En tout cas, je suis confiant que, malgré les positions différentes du passé, nous arriverons à un bon consensus sur ce sujet », a soutenu Paul Bérenger à la fin de la rencontre.

Pravind Jugnauth s’est, lui aussi, adressé à la presse en reprenant dans les grandes lignes le même discours que Paul Bérenger.

A une question de lexpress.mu sur ce qu’il adviendra de l’affaire Medpoint, Paul Bérenger a répondu qu’il n’avait pas discuté du sujet avec son invité. Il a ensuite rappelé sa prise de position sur le rôle joué par l’ancien ministre de la Santé, Rajesh Jeetah, avant les dernières élections législatives, dans cette transaction.&nbsp

Bérenger a aussi mis l’accent sur le fait que c’est le Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui a présidé les nombreux conseils des ministres qui ont approuvé les modalités du rachat de la clinique Medpoint par l’Etat au coût de Rs 144,7 millions. L’établissement hospitalier appartenait au beau-frère de l’ex-ministre des Finances, Pravind Jugnauth.

Répondant à une question des journalistes , le leader du l’opposition a déclaré que la question d’un rapprochement MMM-MSM n’a pas été discutée parce qu’elle n’est pas d’actualité&nbsp « du moins pas pour le moment », a-t-il ajouté.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires