Bérenger estime que Ramgoolam a dissout le Parlement dans un moment de panique

Avec le soutien de

Une conférence de presse pour simplement afficher le mood. Le leader du Mouvement Militant Militant (MMM)&nbspn’a pas communiqué d’information pertinente ce vendredi 3 avril, à l’hôtel Labourdonnais. D’ailleurs, le MMM tient un autre point de presse demain, samedi 3 avril.

La conférence de presse des mauves ce matin n’avait qu’un objectif : afficher la confiance.&nbsp «Nous sommes dans un mood extraordinaire avec une très bon esprit d’équipe. Nous sommes absolument confiants de la victoire. De l’autre côté, il y a eu le plus mauvais départ imaginable», affirme Paul Bérenger. Effectivement tous les 34 candidats présents au cours cette rencontre avec la presse affichaient leur bonne humeur.&nbsp

Paul Bérenger a aussi commenté la dissolution du Parlement. Il estime que Navin Ramgoolam a cédé à la panique et a dissout l’Assemblée nationale dans la précipitation. Il a fait ressortir que le Premier ministre avait déclaré que les élections générales auraient lieu après les législatives en Grande Bretagne prévu pour le 6 mai. Or, les électeurs mauriciens seront appelés aux urnes le 5 mai.

D’autre part, le seul nom confirmé comme candidat par Paul Bérenger, ce vendredi matin, est celui de Dinesh Ramjuttun. La candidature de l’ancien ministre de la Sécurité sociale d’Anerood Jugnauth a été effectivement approuvé par l’instance mauve selon le leader de ce parti. Toutefois, ce n’est que le samedi 3 avril que le MMM présentera quelques-unes de ses nouvelles recrues lors d’un autre point de presse.&nbsp

Quant à la candidature éventuelle de l’ancien Président de la République, Cassam Uteem, le leader du MMM n’a pas caché, une nouvelle fois, son hésitation face à cette option. «Il faut poser la question à&nbspCassam Uteem », a-t-il déclaré.

A&nbsp l’heure des questions, le leader de l’opposition a été invité à commenter l’entretien de Sir Aneerood Jugnauth paru dans l’express de ce vendredi 2 avril. Le président de la République y affirme, entre autres choses, regretter son passage au MMM.

«C’est lamentable. C’est tout ce que je trouve à dire sur ces propos tenus quelques jours seulement après la dissolution du Parlement», déclare Paul Bérenger.

Voir la vidéo de la conférence de presse ci-dessous.

(Vidéo: Béatrice Hope / Montage : Thimons Jennah)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires