Bérenger demande au commissaire électoral de publier ses lettres au ministre Aimée

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM) s’est une nouvelle fois exprimé sur le redécoupage électoral. Paul Bérenger lance un appel auprès du commissaire électoral pour qu’il rende publiques les correspondances échangées entre lui et le ministre des Collectivités locales.

« Le peuple est en droit de savoir ce qui est ressorti des correspondances échangées entre le commissaire électoral et le ministre des Collectivités locales, Hervé Aimée ». C’est ce qu’a déclaré le leader des mauves lors de sa conférence de presse hebdomadaire ce samedi 25 février, à Ebène.

Paul Bérenger a ainsi accusé le ministre de ‘tripatouillage’.&nbsp « Les lettres du 8 juin et 5 juillet 2011 révéleront à quel point le ministre Aimée a voulu manipuler les arrondissements municipaux afin d’affaiblir le MMM », a-t-il déclaré. Le leader de l’opposition a aussi&nbsp précisé que le MMM n’a à aucun moment reproché à la commission électorale ainsi qu’au commissaire électoral d’avoir tenté de communaliser l’exercice de redécoupage électoral. « La commission électorale ainsi que le commissaire électoral ont tous deux atténué les manipulations des arrondissements, mais je suis convaincu qu’il y a quand même eu des manipulations afin de déstabiliser le MMM dans les régions où nous avons nos assises », a-t-il poursuivi. Paul Bérenger a néanmoins expliqué que malgré tout le MMM reste fort. Il est persuadé que son parti remportera les prochaines élections municipales.

Le leader du MMM a également accusé le ministre des Collectivités Locales de ne pas respecter les dispositions du Local Government Act de 2003. Cette loi était en vigueur jusqu’au mois de décembre 2011. « Cette loi stipule clairement que les propositions de redécoupage doivent être publiées dans le Government gazette et ensuite la&nbsp presse, afin d’inviter les commentaires du public », a-t-il soutenu.

Les incidents survenus à Quinze Cantons ont aussi été commentés par le leader des mauves. Paul Bérenger a indiqué que le MMM condamne sévèrement toute forme de violence verbale et physique. Il dit espérer que la force policière boucle son enquête en toute indépendance. Cependant le président de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF a été sévèrement critiqué par Paul Bérenger. Il estime que Somduth Dulthumun a agi de manière irresponsable et malhonnête&nbsp « Je suis cependant ravi de constater qu’il a été discrédité aux yeux de toute la population », s’est-il réjoui.

La conférence sur la piraterie qui a eu lieu à Londres a aussi été évoquée par le chef de l’opposition. Il s’est demandé si le Premier ministre Navin Ramgoolam a eu une rencontre sérieuse avec le Premier ministre Britannique David Cameron. Il dit attendre le retour de Navin Ramgoolam avec impatience pour connaître les résultats de sa participation sur cette conférence.

La réforme électorale a été le dernier sujet abordé par Paul Bérenger, lors de cette conférence de presse. A ce sujet, il considère que Rama Sithanen et Navin Ramgoolam ont induit la population en erreur en créant la confusion autour de la réforme électorale et le Best Loser System (BLS). « La réforme électorale pourrait garantir l’unité nationale à Maurice, mais il n’est toujours pas trop tard », a-t-il dit.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires