Bérenger défie Ramgoolam de nommer une commission d’enquête sur l’affaire subutex

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition revient sur l’affaire subutex, lors de sa conférence de presse de ce samedi 25 juillet, et prend, encore une fois, Rama Valayden pour cible.

«Jusqu’en 2005, le Subutex était inconnu à Maurice. A ce jour, il a éliminé le brown sugar et l’héroïne sur le marché. Cela n’aurait pas été possible sans une ramification politique», affirme le leader du MMM. Pour ce dernier, l’existence d’un réseau sévissant sur l’axe Paris-Plaisance ne fait pas de doute. Il lance, à cet effet, un défi au Premier ministre pour qu’il institue une commission d’enquête sur toute cette affaire.

Paul Bérenger soutient que la proximité de certains politiques au pouvoir avec ceux impliqués dans le trafic du Subutex est de notoriété publique. «La plus grande honte pour ce pays est que l’Attorney General soit toujours en poste», s’insurge-t-il. Quoiqu’il en soit, le leader de l’opposition annonce une commission d’enquête dans l’éventualité d’un retour des mauves au pouvoir.

D’autre part, Paul Bérenger fait part de sa satisfaction suite à sa visite à Rodrigues qu’il qualifie d’«intense». S’il accueille positivement le «début de solution» en faveur de l’industrie touristique rodriguaise, il souligne néanmoins que la consolidation de l’autonomie reste la priorité du MMM. Il propose, en ce sens, la mise en place d’une Dispute Resolution Commision, calquée sur le modèle de Trinidad-Tobago.



&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires