Bérenger confiant que le Comité central du MMM votera en faveur du remake de 2000

Avec le soutien de

Le leader mauve est certain que le vote secret de ce samedi après-midi avalisera l’accord d’une alliance avec le MSM, selon le principe finalisé avec Sir Anerood Jugnauth. Toutefois, il faudra attendre 15 heures passées pour connaître le résultat.

Paul Bérenger est optimiste. Le Comité central du Mouvement militant mauricien (MMM) devrait voter en faveur d’un remake de l’alliance avec le Mouvement socialiste militant (MSM) qu’il avait finalisé avec sir Anerood Jugnauth à la clinique MedPoint, à la veille des législatives de 2000. Si le vote à bulletin secret conforte un accord en ce sens, il restera à finaliser certains points avec les dirigeants du Sun Trust pour affronter les prochaines élections générales.

En tout cas, c’est l’état d’esprit du leader mauve qui a évoqué ce vote prévu à 14h30, à la rue Ambrose à Rose-Hill, lors de sa conférence de presse hebdomadaire ce samedi 3 mars à l’hôtel Labourdonnais, à Port-Louis. Il explique que si le vote est en faveur de cette alliance, il fera alors son possible pour « provoquer » les élections « dans le respect des lois et de la Constitution » afin « de sauver le pays ».

Paul Bérenger n’écarte pas non plus la possibilité que le MMM et le MSM fassent basculer la majorité en leur faveur au Parlement. Mais il n’en est pas encore là et n’écarte pas l’idée que le Comité central rejette le remake de 2000, certains étant plutôt en faveur d’un Paul Bérenger candidat au poste de Premier ministre, ce qui sera alors presqu’un remake de 2005.

En attendant les résultats qui doivent tomber après 15 heures, Paul Bérenger rappelle que 44 % des électeurs ont voté en faveur de l’Alliance du Cœur en 2005 alors qu’ils étaient 50 % à donner leur blanc-seing à l’Alliance de l’Avenir de 2010 qui comprenait le Parti Travailliste, le MSM et le Parti mauricien social démocrate (PMSD). Reste toutefois l’Assemblée des délégués du MMM qui doit donner son avis sur cette alliance...

Encore une fois, le leader du MMM a souligné que son parti « est plus fort » et « plus crédible que jamais ». Il n’a pas manqué de fustiger le gouvernement de Navin Ramgoolam, dénonçant les institutions « pourries » sous l’ère travailliste. Il sous-entend que la mission de l’alliance calquée sur l’accord de 2000, donc avec l’actuel Président de la République Sir Anerood Jugnauth comme Premier ministre, est d’éviter que « le pays tout entier ne pique du nez comme Air Mauritius ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires