Bérenger cible Valayden et exprime ses appréhensions par rapport au prochain Budget

Avec le soutien de

Lors de la conférence de presse qu’il a animée en ce 7 novembre, le leader du MMM allègue qu’il y a eu intervention pour que la police n’interroge pas l’Attorney General.

«Mes informations sont qu’à jeudi, les policiers s’étaient préparés pour interroger Valayden et l’envoyer en Cour», affirme Paul Bérenger.

Celui-ci pense d’ailleurs que cette affaire Valayden a de la substance. Autrement, comment expliquer que les avocats du ministre aient jugé nécessaire de revoir la loi sur la sédition, qu’ils jugent «archaïque». «Tout cela est une politisation à outrance de la situation », déclare le leader des mauves.

Paul Bérenger a aussi fait part de son appréhension quant au budget que présentera le Grand Argentier, Rama Sithanen dans dix jours, le dernier avant les prochaines élections législatives.

Il rappelle que six mois auparavant, ce dernier a présenté son budget comme «un plan d’action pour les prochains 18 mois». Il pense qu’il existe «un grand risque» que le budget qui sera présenté par le ministre des Finances, le 18 novembre, soit «plus ou moins semblable à ceux qu’il a proposés depuis 2005» - «des budgets amers».

«Mais pour nous, au MMM, il n’est pas question que celui-ci soit identique aux autres. Au contraire, nous disons avec force que l’heure est arrivée pour que le gouvernement de l’Alliance sociale rembourse à la population ce qu’il a pris de sa poche depuis les dernières élections générales», affirme le dirigeant du MMM.

Ainsi, selon Paul Bérenger, l’Etat doit «rétablir d’urgence» le pouvoir d’achat des salariés, des pensionnés et des bénéficiaires d’allocations sociales.

Par ailleurs, en parlant du rétablissement du pouvoir d’achat, le leader du parti mauve a souligné que la compensation salariale devrait également être revue et la pension de vieillesse réajustée.

«J’ai appris que le secteur privé n’est pas contre une compensation salariale et un ajustement de la pension de vieillesse à partir du 1er janvier 2010. De plus, le taux d’inflation est actuellement à la baisse – ce qui rend le paiement d’un ajustement salarial et de la pension de vieillesse plus facile», affirme Paul Bérenger. Et d’ajouter, par rapport au prochain budget, «qu’il ne faut pas que Rama Sithanen soit plus royaliste que le roi».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires