Bérenger: «Ramgoolam n’a convaincu personne sur le vol dans son campement »

Avec le soutien de

Leader de l''''opposition estime que les explications données par le Premier ministre sur le vol commis dans son campement de Roches Noires n''a convaincu personne. Dans l''affaire Medpoint il allègue que le ministre Vasant Bunwaree s''est opposé à l''exercice d''appel d''offres à quelques jours des élections de 2010.

Paul Bérenger a longuement commenté l''interview que Navin Ramgoolam a accordée aux trois radios privées et à la station de service public, le jeudi 19 avril 2012. C'' était lors du meeting du Mouvement Militant Mauricien (MMM)&nbsp à Chemin Grenier, le vendredi 20 avril 2012.

Le leader de l''opposition considère que le chef du gouvernement a complètement raté l''exercice de communication organisé par ses services. En ce qu''il s''agit du cambriolage commis au campement de Navin Ramgoolam à Roches Noires, Paul Bérenger fait comprendre que la version du Premier ministre n''est pas convaincante et soulève d''autres interrogations.

"Qui croira qu''un Premier ministre a pris un emprunt de Rs 40 millions pour s''achéter un campement et&nbsp ensuite le mettre en location? Qui croira qu''il n''était pas là-bas au moment du vol et qu''il s''est empressé de s''y rendre en pleine nuit dès qu''il en a été mis au courrant?”, a lancé le leader du MMM aux quelque 800 partisans de son parti qui s''étaient déplacés pour l''écouter.

Paul Bérenger affirme que maintenant que Navin Ramgoolam a commencé à parler de l''affaire Roches-Noires, il devra répondre aux interrogations que soulèvent ses explications. "A quelle heure s''est-il rendu sur place et avec qui? Qui y était déjà? Etait-il accompagné de ses gardes du corps ? » s’interroge le leader des mauves après avoir écouté Navin Ramgoolam.

Paul Bérenger affirme que cette interview a démontré que personne ne craint le leader du Parti Travailliste. Il croit y décélé un signe clair de la fin du règne de Navin Ramgoolam.

Par ailleurs, le leader du MMM allègue que le ministre de l''Education se serait opposé à la décision de lancer un exercice d''appel d''offres à quelques jours des dernières élections générales. Cet exercice a finalement abouti au rachat de la clinique Medpoint par l''Etat au prix surévalué de Rs 144,7 millions. Paul Bérenger&nbsp affirme que cela s’est passé lors de la dernière réunion du conseil des ministres qui a précédé le scrutin de 2010.

Le meeting était présidé par Alan Ganoo, chef de file du MMM dans la circonscription No. 14 (Savanne/Rivière-Noires). Plusieurs autres élus mauves y ont également pris la parole.
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires