Bérenger : «Nous avons freiné l’installation d’un Etat policier mais le danger reste»

Avec le soutien de

À Curepipe, lors d’une fête de remerciement destinée aux activistes mauves de la ville de Curepipe, Paul Bérenger a affirmé que l’opposition a réussi à mettre un frein à l’installation d’un « Etat policier ». Il a également commenté, brièvement, le gagging order contre deux groupes de presse.

«Le pays était en train de devenir un Etat policier et nous avons réussi à le freiner. Mais le danger est toujours là. Ensuite il y a eu ce gagging order et une série de tentatives de cover up. Le danger est toujours là», martèle le leader de l’opposition.

Paul Bérenger a préféré ne pas faire davantage de commentaires sur l’affaire Nandanee Soornack contre les groupes de presse La Sentinelle et Le Mauricien. Il a promis de dire « revenir » sur l’ordre intérimaire de la Cour suprême, interdisant la publication de toute information lié à «la vie privée» de Nandanee Soornack. L`Alliance MMM-MSM rencontrera la presse ce samedi 12 janvier.

Auparavant, le leader des mauves est revenu sur les élections municipales à Curepipe du 9 décembre 2012. Il n’a pas manqué de faire le procès du leader du Mouvement militant social démocrate (MMSD), Eric Guimbeau et de son poulain, l’actuel maire de la ville lumière, Mario Bienvenu.

«Le MMSD est parvenu à diviser les votes. J’ai honte pour Mario Bienvenu et Eric Guimbeau», a affirmé Paul Bérenger.

Il estime que si le MMSD voulait vraiment redresser l’administration de la ville, «c’est aux côtés de l’alliance MMM-MSM qu’il aurait dû se positionner».

Pour Paul Bérenger, l’heure est à la mobilisation. Il a d’ailleurs lancé un appel aux militants pour que ces derniers rallient les citadins qui ont été déçus par le parti d’Eric Guimbeau.

«Il est clair que beaucoup de personne ne sont pas satisfaites que le MMSD se soit allié au Parti travailliste (PTr). Nous devons rallier ces personnes à notre cause», a-t-il fait ressortir.

Paul Bérenger a, également, annoncé qu’il sera présent à la réunion du bureau régional de la circonscription No. 17 (Curepipe/Midlands), dès ce mercredi 16 janvier. L’objectif étant, selon ses dires, de soustraire complètement la ville de Curepipe «des mains de l’alliance PTR-PMSD-MMSD».

La soirée s’est poursuivie avec un dîner constitué principalement d’un plat de briani.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires