Bérenger: «Nous avons été informés que deux députés du MSM ont tenté de nuire au MMM»

Avec le soutien de

Le leader du MMM a donné les raisons sur les bisbilles avec le MSM ce samedi 21 juillet. Il déclare avoir obtenu des informations troublantes à l’effet que deux députés du Sun Trust voulaient « nuire » à son parti et que Sir Anerood Jugnauth y a apporté un démenti formel.

Les premières fissures dans l’alliance entre le Mouvement socialiste militant (MSM) et le Mouvement militant mauricien (MMM) ont été causées par des rumeurs. Le chef de file des mauves, Paul Bérenger, a indiqué, lors de sa rencontre avec la presse ce samedi 21 juillet 2012, avoir obtenu des renseignements troublants à l’effet que deux députés du Sun Trust ont voulu « nuire » à son parti.

Interrogé par lexpress.mu sur la nature de cette « nuisance », Paul Bérenger n’a pas voulu s’étendre sur le sujet. « Je ne vais pas la rendre publique », a-t-il expliqué. Cependant, il a indiqué que c’est à la demande du MMM que la conférence de presse conjointe avec le MSM a été annulée.

Entouré de ses principaux lieutenants à l’hôtel Labourdonnais ce samedi, il a expliqué avoir recherché des explications auprès de Sir Anerood Jugnauth quant aux manœuvres allégués de ces deux députés. « C’est après la réunion entre le MSM et le MMM mercredi dernier que nous avons obtenu ces renseignements », a-t-il précisé.

« Ces renseignements ont été démentis par le MSM. On prend note de ce démenti en attendant la rencontre au sommet mercredi prochain. Sir Anerood Jugnauth et moi-même avons eu un entretien au téléphone ce matin », a lancé le leader de l’opposition. Dans l’intervalle, le bureau politique du MMM se penchera sur cette affaire lundi.

Durant la séance des questions-réponses, Paul Bérenger a laissé échapper que lors de la réunion avec le MSM mercredi dernier, Sir Anerood Jugnauth a émis son opinion à l’effet qu’il ne devait pas seconder la motion du Premier ministre visant à élire Kailash Purryag comme Président de la République. Chose qu’a aussitôt démentie le MSM qui tenait une conférence de presse au même moment de l’autre côté de la capitale, au Sun Trust.

Paul Bérenger surnomme le Premier ministre de « mon bon ami » lors des précisions recherchées par les journalistes quand à ses futurs rencontres avec le chef du gouvernement sur la réforme électorale. Il a tenu à faire ressortir que celui-ci doit faire circuler le projet de loi sur la question et qu’un consensus ait été trouvé sur le Best Loser System.

Enjoué, le chef de l’opposition a indiqué qu’au MMM, « la question de personnalité, qu’il soit Sir Anerood Jugnauth ou Navin Ramgoolam », n’est pas primordiale pour sceller une alliance. Mais que c’est plutôt quatre points fondamentaux dans un programme électoral, c’est-à-dire la lutte contre la corruption, la consolidation de la démocratie, l’amélioration de l’ordre et de la paix ainsi qu’un nouveau souffle économique, qui sont importants.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires