Bérenger: « Le bilan économique du gouvernement n’est que manipulation »

Avec le soutien de

Paul Bérenger a fait le bilan économique du gouvernement, lors d’un point de presse de l’Alliance du Cœur, ce jeudi 15 avril à Port-Louis. Il accuse le gouvernement de Navin Ramgoolam de manipulation de chiffres.

Le leader de l’Alliance du Cœur et les membres de la commission économique du Mouvement Militant Mauricien (MMM) ont dénoncé les « manipulations de chiffres » faites par le gouvernement au cours de ces cinq dernières années. Ce qui a eu pour conséquence une dérive économique mettant en péril la stabilité du pays.&nbsp

« Navin Ramgoolam rassure la population en présentant un bilan économique, qu’il a d’ailleurs volé à son ministre des Finances. Et il ne cesse de vendre ce bilan dans ses discours. Mais la réalité est faussée, car Ramgoolam ne fait que comparer Maurice à des pays tels que la Grèce, qui ont fait faillite. Il donne l’impression que Maurice est la seule à avoir été épargnée par la crise économique mondiale», soutien le leader de l’Alliance du Cœur.

Ainsi, le bilan économique du gouvernement ne serait que « manipulations de chiffres » d’embêter la population. «Ils ont utilisé la même stratégie en 2005. Ils sillonnaient les circonscriptions avec des denrées alimentaires en précisant que leurs pris avaient augmenté au cours des dernières années. Aujourd’hui, l’heure du bilan est arrivée. En 2005 les deux kilos de sucre blanc se vendaient à Rs 22.50, aujourd’hui, ils se vendent à Rs 59.90. La liste est longue. Tout cela pour vous dire qu’ils n’ont pas tenu leurs promesses», s’indigne Paul Bérenger.

Selon le leader des Mauves, l’écart entre les riches et les pauvres est devenu encore plus grand. « Les riches sont devenus plus riches et les pauvres encore plus pauvres. Selon une enquête du bureau des statistiques, 104 000 Mauriciens vivent dans une pauvreté extrême, ce qui équivaut à 8% de la population. 31% de la population de Rodrigues connaitrait le même sort », affirme Paul Bérenger, qui avance également que le pouvoir d’achat aurait chuté de 18% en l’espace de cinq ans et que plus de 40 000 familles mauriciennes seraient surendettées.

Face à tous ces problèmes, Paul Bérenger a énuméré une série de mesures pour rétablir la situation. «Nous ferons la guerre à la pauvreté. Nous réintroduirons les négociations tripartites et aussi une compensation salariale complète pour tous les travailleurs. »

Le leader du MMM a aussi promis qu’un éventuel gouvernement de l’Alliance du Cœur rétablira le pouvoir d’achat et abolira la National Residential Property Tax, l’impôt sur l’épargne, la taxe sur les coopératives, les subsides pour les frais d’examens du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC).

Bérenger a également annoncé qu’un nouveau ministère, qui s’occupera des nouvelles économies, sera créé en cas de victoire de son alliance.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires